Digitalisation des services financiers : l’autre défi pour la finance inclusive

Un atelier de formation de quatre jours (du 19 au 22 mars 2018), sur la digitalisation des services financiers, s’est ouvert ce lundi à Lomé. Organisé à l’intention des Services Financiers Décentralisés (SFD) par la direction de la promotion de la finance inclusive, avec le soutien de l’UNCDF et la Fondation Mastercard, cette formation vise à permettre aux participants de comprendre les avantages liés à la finance digitale ainsi que les options stratégiques disponibles pour les SFD.

Plus concrètement, au cours de l’atelier, il sera question de voir comment utiliser le mobile money pour accélérer la finance inclusive au Togo. Ce nouvel outil encore non exploité par les SFD au Togo permettra , selon Mme Assih Mazamesso, Secrétaire d’Etat auprès du Président de la République, chargée de l’inclusion financière et du secteur informel, de résoudre un problème sérieux d’accès aux services financiers surtout pour les personnes à faible revenu , non servies , composées essentiellement des femmes et des personnes vivant dans les zones reculées . « Il devient de plus en plus difficile pour les institutions financières de laisser de côté la technologie et les canaux de distribution alternatifs », explique la Secrétaire d’Etat. «  Notre ambition est que nous ne trainions plus sur la réalisation de ce levier, car il permettra la réduction des coûts des services financiers et indirectement d’avoir un impact sur le bien-être de nos populations », ajoute-t-elle.
Selon l’étude de la demande des services financiers (FinScope), seuls 24% des Togolais de 15ans et plus sont inscrits comme utilisateurs du mobile money.

Partager:

Facebook
RSS
Envoyez par Email
Facebook
Google+
http://www.manationtogo.com/digitalisation-des-services-financiers-lautre-defi-pour-la-finance-inclusive">
Twitter