Le PAIEJ en quête de partenariat dynamique pour le financement de l’agriculture commerciale. Ki

 
Les filières maïs, manioc, soja, petits ruminants et volailles ainsi que les clusters agro industriels regorgent pour les promo entrepreneurs, une niche d’opportunités d’investissement dont les contours échappent encore aux opérateurs financiers.
Conséquence, de nombreux projets élaborés par les jeunes aventuriers dans le monde entrepreneurial, souffrent de financements adéquats bien que la rentabilité de l’activité agricole soit avérée.
Au Togo, les autorités pour corriger ce dysfonctionnement, ambitionnent dynamiser le partenariat avec les opérateurs financiers intervenant dans le cadre du Projet d’appui à l’employabilité et à l’insertion des jeunes dans les secteurs porteurs (PAIEJ).
Il s’ agit notamment du groupe ORABANK Togo, des COOPEC AD et Iléma, la mutuelle ASJD et Promo-Finance , qui nécessitent une mise à niveau sur l’approche de mise à niveau du projet et le processus de sélection des primo entrepreneurs.
D’où la session de formation et d’informations ouverte mercredi à l’intention des représentants de chacune de ces institutions financières.
La rencontre qui s’achève vendredi a pour objectifs, de présenter les chaînes de valeur agricoles et les clusters agro-industriels soutenus par le PAEIJ-SP ainsi que les opportunités d’investissement pour les jeunes entrepreneurs,.
Il est aussi question de partager la pratique en matière de financement des chaînes de valeur agricoles promues par le projet et de susciter l’intérêt des institutions de financement partenaires au financement de l’agriculture qui contribue à 42 % au PIB (Premier contributeur du PIB au Togo).
Au terme des trois jours, les participants se familiariseront aux notions de financement de l’agriculture via les CVA (chaînes de valeur agricoles) et les clusters agro-industriels.
Ils seront également en mesure de faire une analyse économique des CVA et des requêtes soumises par les entreprises encadrées par le PAEIJ-SP.
Aussi, les institutions de financement partenaires, pourront-elles jouer leur partition pour la réussite du mécanisme de financement promu par le PAEI-SP.
Le Projet d’Appui à l’Employabilité et à l’Insertion des Jeunes dans les Secteurs Porteurs (PAEIJ-SP) a pour objectif de créer les conditions d’une croissance économique plus inclusive à travers la promotion de l’entreprenariat et l’auto-emploi des jeunes dans les chaînes de valeurs agricoles.
Il est financé conjointement par le Groupe de la Banque Africaine de Développement (BAD) et l’Etat togolais.
Au cours de l’année 2017, 286 jeunes entrepreneurs individuels ont été accompagnés pour finaliser leur plan d’affaires puis mis en relation avec les PME et les agrégateurs .
443 groupements de producteurs se sont engagés à produire et à livrer le manioc, le maïs et le soja aux PME de transformation et aux agrégateurs ; les Plan d’affaires de 05 agrégateurs et de 05 PME de transformation ont été affinés et soumis à l’opérateur financier retenu.
A noter également comme résultat, le déblocage de crédit de 2 PME de transformation et de 4 agrégateurs pour un montant global de 360 millions et un financement global de 48 millions pour les primo producteurs et groupements.

Partager:

Facebook
RSS
Envoyez par Email
Facebook
Google+
http://www.manationtogo.com/le-paiej-en-quete-de-partenariat-dynamique-pour-le-financement-de-lagriculture-commerciale-ki/">
Twitter