1er mai : Employeurs et employés de la Zone Franche se mettent d’accord pour créer un cadre de dialogue social

Le Collectif des syndicats de la Zone Franche (SYLITRAZOF, USYNTRAZOF, SYNATRAZOFT et USIC-Togo), l’Association des Sociétés de la Zone Franche (ASOZOF) et la Société d’Administration de la Zone Franche (SAZOF), ont signé hier 1er mai, journée internationale du travail, un protocole d’accord instituant un cadre de dialogue social tripartite.

Espace de règlement de conflit entre employeurs et travailleurs dans la Zone Franche, la mise en place de ce cadre est un souhait de l’Organisation Internationale du Travail (OIT), du gouvernement togolais et du Conseil National du Dialogue Social (CNDS) .
Pour Atsouvi Yaowo Sikpa, Directeur général de la SAZOF, ce protocole d’accord institue entre les employeurs et les travailleurs de la zone franche, un système de concertation sur tous les sujets y compris les litiges du travail. Ce cadre de dialogue, a-t-il dit, va connaitre de toutes les réflexions et échanges sur les litiges de travail. « Nous en avons besoin pour garantir une sorte de paix sociale dans la zone franche. Quand les êtres humains que nous appelons les employeurs et de l’autre côté les travailleurs, sont ensemble, il est normal qu’ils aient des sujets à discuter.  Bien entendu, le système réglementaire consistant à saisir l’inspection du travail ou le tribunal n’est pas supprimé mais le dialogue social est en quelque sorte la première porte à ouvrir », a soutenu le Directeur général de la SAZOF.
Du côté des employeurs, ce protocole d’accord est accueilli avec un grand enthousiasme. « C’est inutile d’aller vers les tribunaux que de trouver des solutions à nos problèmes dans un cadre de dialogue au sein de la Zone Franche », a martelé Adodo Kossi Victor, président d’ASOZOF, qui compte pour cela, sur la bonne volonté des parties prenantes : « Il faudrait que les comportements de toutes les parties prenantes aident nos structures à aller au dialogue et prévenir les conflits », a-t-il souligné.
Les travailleurs ne saisissent pas moins la portée de cet accord dont ils ont salué à juste titre la signature. Pour Kaman Hessikoma, porte-parole du collectif des syndicats, c’est une porte ouverte pour un règlement pacifique des conflits dans la zone franche.
(Photo : Atsouvi Yaowo Sikpa, Directeur général de la SAZOF, exhibant le protocole d’accord)

Partager:
follow subscribe - 1er mai : Employeurs et employés de la Zone Franche se mettent d’accord pour créer un cadre de dialogue social
RSS
Envoyez par Email
Facebook
Google+
https://www.manationtogo.com/1er-mai-employeurs-et-employes-de-la-zone-franche-se-mettent-daccord-pour-creer-un-cadre-de-dialogue-social">
Twitter