20% des marchés publics: point sur la mise en oeuvre de la mesure

Face à la presse hier jeudi 29 mars 2018, le ministre chargé de la jeunesse et de l’emploi des jeunes, Mme Victoire TOMEGAH-DOGBE, a fait le point sur la mise en oeuvre de la mesure d’attribution du quotat de 20% des marchés publics aux jeunes et femmes entrepreneurs togolais; mesure annoncée par le Chef de l’Etat dans son adresse à la nation le 03 janvier dernier.

Le ministre était assisté pour la circonstance de membres de la Task Force mise en place le 05 janvier 2018, chargée de la mise en oeuvre de la mesure.
Pour Victoire TOMEGAH-DOGBE, cette mesure est audacieuse. Sa mise en oeuvre à- t-elle dit, permettra de mettre fin à la marginalisation des jeunes, longtemps écartés des marchés, faute dd’expérience et de moyens. ” La jeunesse est la première ressource d’un pays et si elle est bien utilisée, elle peut rapporter beaucoup”, a souligné Victoire TOMEGAH-DOGBE, saluant au passage la collaboration entre les différentes structures impliquées dans la mise en oeuvre de la mesure. “Beuacoup a été fait depuis le 03 janvier” , s’est félicité le ministre.
En effet, le 16 janvier 2018 une circulaire du ministre de l’économie et de finances demandait aux responsables de marché de lui faire parvenir la liste des marchés concernés. Ainsi toutes les administrations et sociétés d’Etat ont envoyé la liste des marchés réservés aux jeunes et femmes entrepreneurs. Le montant desdits marchés s’élève à 26,4 milliards de FCFA. Ce montant atteinfra les 40 milliards prévus avec les marchés des établissements publics.
Le 1er février, un décret a été pris en Conseil des ministres formalisant la mesure en droit positif. On note également la définition d’un plan de communication et la mise en place d’un dispositif au Ministère de l’Economie et des Finances pour le paiement rapide des prestations réalisées dans le cadre de la mesure; ainsi que la mise en place d’un guichet unique dédiée à cette mesure.
Il y a eu également la définition de la typologie des marchés à réserver qui vont bénéficier de critères simplifiés d’attribution: pas d’expérience exigée pour les marchés de fournitures et de services d’entretien courant; exigence d’un minimum de personnel et de matériels ( en location éventuellement).
Les marchés à réserver sont notamment: des travaux d’infrastructure non complexes( construction et réhabilitation des salles de classes, des bâtiments administratifs; des travaux d’entretien et réparation des routes; aménagement d’espaces verts); des marchés de fournitures et services ( fourniture d’équipements scolaires et sportifs; aménagement de parkings, de lieux publics etc); des marchés de prestation intellectuelle ( enquêtes et sondages, conception de logiciels…).
Par ailleurs, la Task Force à procédé au zonage des marchés, ce qui permet de décentraliser la gestion des marchés concernés et de faciliter la soumission à la commande publique des jeunes et femmes entrepreneurs en lien avec l’adresse géographique de leurs entreprises. Le pays à été ainsi divisé en trois zones: Zone 1: Lomé et ses environs: zone 2: de Tsévié à Blitta; zone 3: de Sotouboua à Dapaong.
En février, un site dédié à la mise en oeuvre du projet et permettant aux jeunes et femmes entrepreneurs de s’enregistrer en vue de bénéficier de la mesure, a été mis en ligne. Il s’agit du: www.dncmp-togo.tg/pjfe.dncmp-togo.com.
1280 entrepreneurs dont 24% de femmes se sont enregistrés sur le site à la date du 26 mars 2018.
En outre, des actions de sensibilisation ont été menées notamment par le CNJ, le FAIEJ, l’ANPGF, INNOV’UP.
Il a été aussi organisé des sessions de renforcement de capacités de la cible sur l’environnement des marchés publics et le montage des offres ont été organisés pour préparer la cible à une meilleure participation à la commande publique. Lancées le 28 février à Lomé, 16 sessions se sont déroulées dans les 3 zones à l’endroit de 571 jeunes et femmes entrepreneurs (87femmes) avec l’appui de l’Autorité de Régulation des Marchés Publics(ARMP) en collaboration avec la Direction Nationale de Contrôle des Marchés Publics ( DNCMP) et le FAIEJ( Fonds d’Appui aux Initiatives Économiques des Jeunes).
Il a été mis en place depuis le 05 mars 2018, un guichet unique pour permettre aux jeunes et femmes entrepreneurs d’obtenir les documents nécessaires à la soumission et exécution des marchés publics. Le  but est de regrouper en un seul lieu tous les services administratifs concernés: CNSS, inspection du travail, OTR…
Pour la cible, c’est une simplification palpable qui permet d’obtenir les documents nécessaires en 72 heures maximum.
Logé au siège de l’OTR, le guichet unique est opérationnel à Lomé. Il sera opérationnel dans les prochains jours à Atakpamé et à Kara.
(Photo: Mme Victoire TOMEGAH-DOGBE et des membres de la Task Force face à la presse)

Partager:
follow subscribe - 20% des marchés publics: point sur la mise en oeuvre de la mesure
RSS
Envoyez par Email
Facebook
Google+
https://www.manationtogo.com/20-des-marches-publics-point-sur-la-mise-en-oeuvre-de-la-mesure">
Twitter