3ème CIESRES : rôle social des entreprises, une nécessité pour le développement inclusif de l’Afrique d’après Covid-19           

« Entreprise sociale et RSE, des solutions concrètes entre défis et innovations » ; c’est autour de ce thème que se tient depuis lundi 29 juin 2020,  la 3e conférence internationale sur les entreprises sociales et la Responsabilité Sociale des Entreprises (CIESRES).

Organisé par le ministère du développement à la base, de l’artisanat et de la jeunesse (MDBAJ), à travers la Coalition nationale pour l’emploi des jeunes (CNEJ) en collaboration avec l’Ambassade des Etats-Unis d’ Amérique et le groupe ECOBANK – ETI, l’événement  vise à permettre aux acteurs de l’économie sociale et inclusive de mener des réflexions afin de relever la contribution indispensable des entreprises sociales à la relance économique et sociale,  le système économique classique ayant démontré ses limites face aux effets de la crise sanitaire et socioéconomique causée par la COVID 19.

En raison de la pandémie du coronavirus, l’édition  de cette année se tient en visioconférence  pour la première phase.  Plus de 800 participants (responsables d’entreprises et porteurs de projets, acteurs des collectivités territoriales et pouvoirs publiques, partenaires au développement, médias et acteurs de l’Economie sociale et solidaire) de plusieurs pays sont au rendez-vous lors de la première phase en ligne. Les intervenants sont des experts venant du Cameroun, de la Côte d’ivoire, de la Corée du Sud, de l’Egypte, des Etats- Unis d’Amérique, de la France, du Maroc, de la Suisse et du Togo. Au rang de ces éminentes personnalités figure Victoire Tomégah-Dogbé, ministre du développement à la base, de l’artisanat et de la jeunesse.  L’Agence française pour le développement (AFD) et le Mouvement des entrepreneurs sociaux (MOUVES) et d’autres partenaires se sont joints à la dynamique et apportent leur appui pour la réussite de cet évènement.

Entre autres thématiques inscrites au programme de la rencontre, les participants ont planché au cours de la première journée sur : « L’après Covid-19 en Afrique : La stratégie gagnante de la transition inclusive, sociale et écologique ». Occasion pour eux de faire le tour des  solutions susceptibles d’impulser   un développement plus inclusif de l’Afrique après le Covid-19. Dans cette perspective le rôle social des entreprises  a été souligné comme une nécessité pour le développement des communautés hôtes. « Nous devons être solidaires afin de mieux orienter les investissements. Nous devons faire de sorte que les grandes entreprises accordent de l’importance à leur responsabilité sociale », a déclaré à cet effet  Victoire Tomégah-Dogbé.

Pour rappel, la seconde phase de la 3ème CIESRES se déroulera en présentiel et sera essentiellement portée sur un diner RSE avec signature de conventions, des side events et un business room de rencontre entre investisseurs d’impact et entreprises sociales prévue pour le mois d’octobre prochain.

 

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp
Secured By miniOrange