A mi-parcours, les projets FSB et EJV affichent des résultats encourageants

Après 18 mois de mise en œuvre, les résultats  à mi-parcours du projet de Filets sociaux et services de base (FSB) et du projet d’opportunités d’Emploi pour les jeunes vulnérables (EJV) ont été passés au peigne fin  ce vendredi 07 juin 2019, au cours d’un atelier à Lomé. Membres du gouvernement, équipes de la Banque mondiale, et  acteurs de mise en œuvre des deux projets, à savoir l’Agence nationale d’appui au développement à la base (ANADEB), les représentants des communautés et bénéficiaires, les présidents des comités régionaux d’approbation, et d’autres partenaires au développement ont pris part à la rencontre.

Selon Mme Mazalo Katanga, directrice générale de l’ANADEB,  cet atelier vise à partager les conclusions de la revue à mi-parcours et à recueillir d’éventuelles observations pertinentes  des  participants.  « Traditionnellement orientée vers  les communautés prises dans leur ensemble avec des interventions relatives : à la mise en place des infrastructures de base ; à la gestion de leur développement ; au renforcement des capacités des acteurs à la base ; à l’amélioration des revenus des groupements et coopératives ; et à l’insertion socio professionnelle des jeunes , l’ANADEB avec les  projets FSB et EJV, a élargi et individualisé ses interventions. Désormais, elle touche directement  les écoliers, les ménages et les jeunes ayant en commun le fait d’être exclus  des mécanismes  classiques  de protection sociale  et du marché de l’emploi structuré et décent dans leurs milieux respectifs », a-t-elle souligné.

Pour Gbetoho Joachim Boko, représentant de la Représentante-résidente de la Banque mondiale  au Togo, les projets FSB et EJV «cadrent parfaitement avec : le double objectif de réduction de la pauvreté  et la promotion de la prospérité partagée que vise le Groupe  de la Banque mondiale ; plusieurs objectifs de développement durable que le Togo s’est engagé à réaliser d’ici 2030 ; et les orientations du Plan National de Développement (PND) 2018-2022 »

En ouvrant l’atelier ,  Ayawovi Demba Tignokpa  ministre de la planification du développement  et de la coopération,  représentant sa collègue  chargée du développement à la base,  s’est félicité des résultats  obtenus dans la mise en œuvre des projets FSB et EJV, lesquels, a-t-elle souligné, «constituent des actions phares marquant notre solidarité aux plus vulnérables ».

Des résultats  qui parlent d’eux-mêmes

Approuvés par le Conseil d’administration de la Banque mondiale le 21 mars 2017 suivi de la signature des conventions de financement avec le Gouvernement togolais le 05 avril 2017 pour un montant total de 44 millions de dollars (soit 26,4 milliards de francs CFA), réparti comme suit : 29 millions de dollars pour le FSB (environ 17,4 milliards de francs CFA), et 15 millions de dollars pour le projet EJV (environ 9 milliards de francs CFA), les projets ont été officiellement lancés par le Chef de l’Etat Faure Essozimna GNASSINGBE le 06 février 2018 à Yaka dans la préfecture de Doufelgou.

Le projet FSB a été élaboré pour fournir aux communautés les plus pauvres un minimum de services socio-économiques de base, tels que l’éducation primaire, les soins de santé, l’eau, l’assainissement et la protection sociale. Il a été conçu pour être mis en œuvre dans toutes les cinq régions du pays, à travers trois types d’interventions : (i) la réhabilitation et la construction de 200 infrastructures de base ; (ii) l’accès aux filets de protection sociale incluant un programme de cantines scolaires (qui visent 38000 élèves de 164 écoles) et un programme de transfert monétaire qui va atteindre environ

40 000 ménages les plus pauvres; et (iii) le renforcement des capacités des communautés pour les aider à assumer la responsabilité de la mise en œuvre des sous-projets spécifiques qu’elles auront identifiées elles-mêmes pour apporter des réponses à leurs besoins de développement.

Concernant les  cantines scolaires, il faut indiquer que le Gouvernement finance également à hauteur de 1 milliard de FCFA par an, la fourniture des repas scolaires sur la même période à 34 000 écoliers de 140 écoles supplémentaires. Ce qui porte la cible totale des cantines scolaires à 72 000 écoliers issus de 304 écoles ciblées. Concernant les transferts monétaires, au-delà des 40 000 ménages pauvres visés par le financement de la Banque mondiale, l’Etat togolais apportera en 2018 un financement additionnel de 750 millions de FCFA pour porter la cible de 40 000 ménages à 52 000, l’objectif étant d’atteindre une cible de 120 000 ménages à l’horizon 2021. Pour le compte de l’année académique 2018 – 2019, 91.666 écoliers bénéficient de repas chauds chaque jour d’école, tandis que 12.115 ménages ont reçu leurs premiers transferts monétaires depuis le lancement des paiements le 23 avril 2019. De son côté, le projet EJV vise à offrir des opportunités économiques à des jeunes femmes et hommes âgés de 15 à 35 ans qui sont pauvres et vulnérables, à travers leur participation aux services communautaires, des formations en vue d’acquérir des compétences techniques, y compris sur la gestion d’une microentreprise. Environ 14 000 jeunes bénéficieront du nouveau projet et les 10 000 les plus engagés pourraient, par la suite, recevoir un accompagnement pour le lancement et l’exploitation des activités génératrices de revenus qu’ils auront retenu d’entreprendre. A ce jour 5.032 jeunes vulnérables issus de 72 Villages pauvres prennent part aux Travaux à haute intensité de main-d’œuvre (THIMO) et aux formations en développement d’affaires, tandis que 200 membres des Comités villageois de développement (CVD) sont formés en gestion à la base.

Les deux nouveaux projets s’appuient sur les bons résultats enregistrés dans le cadre de projets précédents, financés par la Banque mondiale dans le domaine du développement communautaire pour apporter un accompagnement supplémentaire aux efforts du pays visant à améliorer les conditions de vie des plus pauvres et promouvoir le développement local.

La mise en œuvre des projets FSB et EJV est assurée par l’Agence nationale d’appui au développement à la base (ANADEB).

(Photo : table d’honneur à l’ouverture de l’atelier)

 

Partager:
follow subscribe - A mi-parcours, les projets FSB et EJV affichent  des résultats encourageants
RSS
Envoyez par Email
Facebook
Google+
https://www.manationtogo.com/a-mi-parcours-les-projets-fsb-et-ejv-affichent-des-resultats-encourageants">
Twitter