Adzinukuzan: le manioc au centre de la 32eme édition

La 32eme édition d’Adzinukuzan, fête traditionnelle de la préfecture de Vo, a été lancée hier samedi 02 juin 2018 au stade municipal de Vogan, en présence de plusieurs personnalités natives du milieu.

Adzinukuzan est une occasion de retrouvailles entre les fils et filles de Vo. Elle est, selon Kodjo MENAN, président du comité d’organisation, une fête pour tous les natifs de Vo, sans exception. ” Cette fête nous interpelle, nous cadres de tous les horizons, quelle que soit notre appartenance politique”, a souligné Kodjo MENAN, qui espère que l’édition 2018 connaîtra un plus grand éclat que celle de 2017.
Deux innovations majeures sont attendues cette année: des prix d’encouragement seront décernés aux meilleurs agriculteurs de la préfecture; les principales activités se tiendront à Vogan mais l’apothéose de la fête sera délocalisée vers une zone de la préfecture qui reste à déterminer.
“Le manioc dans la vie socioéconomique de la préfecture de Vo”, c’est le thème retenu pour cette édition qui aura lieu du 18 au 25 août 2018.
Pour le président du comité d’organisation, l’objectif en choisissant ce thème, est de mettre un accent particulier sur l’importance du manioc, une des principales cultures vivrières de Vo. “Nous voulons mettre l’accent sur le fait que dans notre préfecture, on cultive le manioc et faire en sorte que les populations de la préfecture en particulier nos parents, comprennent l’importance de cette culture et se mettent en lien avec la politique du gouvernement qui porte sur la valorisation de cette culture”, a-t-il expliqué.
Pour sa part, Dr.SOEDJI, directeur de l’Institut National de Formation Agricole (INFA) de Tové, a encouragé les jeunes de Vo à passer le concours d’entrée à cet institut afin de promouvoir la filière manioc dans la préfecture. Le directeur de l’INFA de Tové a par ailleurs insisté sur l’utilité du manioc et montré son importance pour la préfecture de Vo.
Originaire d’Amérique du Sud, le manioc est cultivé dans la zone tropicale humide. Il en existe deux variétés: douce et amère. La variété amère, contenant de l’acide, est dangereuse.
Le manioc a une forte présence dans les habitudes alimentataires des populations de Vo à travers plusieurs mets: gari, tapioca, croquettes…
Il tient également une place importante dans la vie économique de cette préfecture.Principale source de revenu pour les familles, il alimente un circuit commercial entre Vo et d’autres régions du Togo.
Pour rappel, l’édition 2018 d’Adzinukuzan a été lancée concomitamment avec le tournoi Adzinuku. 12 équipes sont en lice pour cette compétition qui connaîtra son dénouement dans la foulée des activités prévues pour la fête.
(Photo: dévoilement du kakémono de la 32e édition d’Adzinukuzan)

Partager:
follow subscribe - Adzinukuzan: le manioc au centre de la 32eme édition
RSS
Envoyez par Email
Facebook
Google+
https://www.manationtogo.com/adzinukuzan-le-manioc-au-centre-de-la-32eme-edition">
Twitter