AGBOSSOUMONDE Aristide, Responsable Emploi Jeunes –PRADEB: “Je réitère la disponibilité du PRADEB à accompagner tout jeune âgé de 18 à 40 ans porteur d’un projet”

 

Responsable Emploi Jeunes au PRADEB( Programme d’Appui au Développement à la Base), M. Aristide AGBOSSOUMONDE revient , dans l’interview ci -dessous, sur les résultats de la composante “promotion de l’emploi des jeunes” de ce Programme, un an après son démarrage.

 

manationtogo.com :Qu’est-ce que le PRDAEB? Pourriez-vous brièvement nous rappeler ses objectifs?

AGBOSSOUMONDE Aristide: Le PRADEB est un programme financé par la BOAD et le gouvernement togolais pour soutenir la politique de développement à la base du Togo afin d’améliorer les conditions de vie des populations vulnérables. Ses objectifs sont les suivants :

Le premier des objectifs du PRADEB est la contribution à la réduction de la pauvreté et à l’amélioration des conditions de vie des populations. Selon le QUIBB (2006), 61, 7% de la population vit en dessous du seuil de pauvreté. Pauvreté touchant essentiellement les ruraux, les femmes et les jeunes. En outre, selon le système d’Information énergique au Togo, en 2009, le taux d’accès à l’électricité est seulement de 3% en milieu rural alors que la pauvreté est liée à un faible taux d’accès à l’électricité. Cette frange la plus vulnérable de la population est la cible du programme. Le PRADEB permettra aux populations rurales d’accéder à des services énergétiques et de s’adonner aux AGR. Enfin, le PRADEB permettra de renforcer la capacité de création de richesse des jeunes et des femmes et de les sortir de la pauvreté en facilitant l’accès au crédit pour les GIE et les jeunes.

Le deuxième objectif du PRADEB est la contribution à l’insertion des femmes et des jeunes dans la vie économique. Selon RGPH (ndlr: Recensement Général de la Population et de l’Habitat) de 2010, le profil démographique révèle que 75% des togolais ont moins de 35 ans et 81% ont moins de 40 ans. Ceci confère à cette frange de la population un rôle fondamental dans le processus de développement socio – économique du pays. De plus, la population togolaise est composée majoritairement de femmes (51,4%). Or, la situation des jeunes est caractérisée par un manque de perspectives d’avenir, une difficulté à s’insérer dans la vie économique et la faiblesse de mécanismes pouvant favoriser et appuyer les initiatives porteuses de création d’emplois et de revenus. Le PRADEB vient appuyer les actions du gouvernement togolais dans le développement de l’auto-emploi et l’accès des femmes à des emplois de meilleure qualité et dans le renforcement des mécanismes de microcrédit. En appuyant environ 5 000 GIE (femmes en priorité) et en créant et consolidant près de 3750 micros petites entreprises au profit des jeunes diplômés et artisans, le PRADEB appui l’insertion des jeunes et des femmes dans la vie économique.

Enfin le dernier objectif est la contribution à la réduction des déséquilibres géographiques et à la cohésion sociale. L’absence ou l’insuffisance d’opportunités économiques en milieu rural et dans les centres urbains créé des tensi3ons sociales ou entraine l’exode rural pouvant entrainer des violences sociales. Le chômage (8% de la population active) ou le sous-emploi des jeunes (21,3%) est une menace pour la stabilité sociale, indispensable au développement économique. En ciblant les groupes vulnérables et défavorisés, en offrant aux régions la possibilité de valoriser leurs potentiels économiques, le PRADEB constitue un vecteur d’inclusion socioéconomique et contribue à la réduction des inégalités géographiques.

C’est pourquoi le PRADEB referme 5 composantes dont 3 à destination des populations. Il s’agit de l’Installation des Plateformes Multifonctionnelles (PTMF) : Elle vise l’accès des communautés rurales à des services énergétiques modernes destinés à alléger les taches des femmes et améliorer les revenus et les conditions de vie des populations bénéficiaires. Il y a également la composante « Soutien aux activités économiques des groupements (GIE) » qui a pour missionde consolider les bases institutionnelles et la professionnalisation des GIE. La composante 3 du PRADEB « Promotion de l’emploi des jeunes » vise la réduction du chômage des jeunes à travers le développement de la culture entrepreneuriale et la facilitation de l’accès à des services financiers adaptés.

mtg.com:Parmi les jeunes formés par le PRADEB en techniques de création d’entreprise, combien ont présenté leur plan d’affaires? Combien sont retenus?

A. A: Entre novembre 2013 et novembre 2014, la composante 3 du PRADEB « Promotion de l’emploi des jeunes » a formé 1 611 jeunes dont 1 172 jeunes diplômés et 439 artisans sur l’entrepreneuriat notamment sur les techniques de création d’entreprises, le leadership et les valeurs citoyennes.

Plus de 700 jeunes sur les 1 611 formés ont été accompagnés dans la rédaction de leur plan d’affaires.

436 projets sont retenus par nos comités régionaux de sélection, dont 236 nouvelles entreprises et 200 consolidations, et sont en cours de financement dans toutes les régions du Togo.

mtg.com: Sur la base de quels critères ces projets ont -ils été retenus? Comment est composé le comité chargé d’étudier les projets?

A.A: Les projets sont retenus sur la base de la rentabilité. Il est clair qu’un projet qui ne présente aucune garantie de rentabilité ne pourra faire l’objet de crédit. Ensuite le comité analyse l’opportunité du projet dans la localité de mise en œuvre. Chaque région et préfecture du Togo a un potentiel économique. SI ne projet ne cadre pas avec les réalités économiques de la région et de la préfecture, on demandera au porteur de le recadrer.

Enfin, le Comité de Sélection apprécie le profil du porteur de projet avec le projet. Aucun entrepreneur ne peut réussir si le domaine dans lequel il veut évoluer ne concorde pas avec son profil. Il s’agit essentiellement de l’expérience et de l’expertise que le promoteur dispose dans le domaine. Mis bout à bout, le CRS décide de sélectionner le projet ou non.

Le comité Régional de Sélection est composé des directeurs Régionaux des différents ministères impliqués dans la mise en œuvre du PRADEB (Ministère de l’économie et des finances, ministère de l’agriculture, ministère de l’environnement etc.). Il y a également les autres partenaires comme les Institutions de Micro Finance, les organisations de la société Civile.

mtg.com: Quel sort est réservé aux projets qui n’ont pas été retenus?

A.A: Les jeunes dont les projets ne sont pas retenus sont coachés par nos agences de relais locales pour améliorer leur projet ou changer de projet. Ils ont donc une seconde chance pour soumettre leur projet au comité de sélection.

mtg.com: Depuis près d’un mois, une série de formations en techniques de gestion de micro entreprises et de micro crédit, sont organisées à l’intention des jeunes dont les projets sont retenus dans la région maritime. Combien sont-ils au total? Quand recevront-ils le crédit?

 

A.A: Les 436 projets ont été retenus au profit d’environ 465 jeunes dont 108 femmes et 357 hommes. Ce sont ces 465 jeunes qui sont formés en gestion de micro entreprises et en gestion de crédit. Dés que les projets ont été retenus, ils ont été transmis aux Institutions de Micro finance pour disposition à prendre en vue de la mise à disposition des crédits. Comprenez que le PRADEB étant un nouveau programme, il faut un peu de temps pour que la machine se mette en place, notamment avec nos partenaires. Nous pensons qu’à compter de la fin décembre les premiers crédits seront disponibles pour les jeunes. Je précise que les IMF font également un travail technique sur le projet du jeune avant la mise à disposition des fonds.

mtg.com: Quelle est l’étape après le déblocage du financement?

A.A: Les jeunes financés sont accompagné dans la mise en œuvre de leur projet. Il s’agit d’un accompagnement technique et d’une présence permanente de nos agents. Accompagnement technique pour donner toutes les chances aux jeunes de réussir dans leur projet. Présence pour nous assurer que les engagements pris par les uns et les autres sont respectés au bon moment afin qu’ensemble nous atteignions notre objectif qui est de contribuer à la réduction du chômage des jeunes.

mtg.com:Un dernier mot?

A.A: Mes derniers mots vont premièrement à l’endroit des autorités togolaises et de la BOAD qui ont pris sur eux de mettre en place un tel programme qui vient contribuer à solutionner la question du chômage des jeunes.

Deuxièmement je tiens à féliciter tous ces jeunes qui nous ont fait confiance et ont accepté notre soutien et appui pour les accompagner dans leur entreprise. Le tout n’est pas le financement de leur projet. J’insiste beaucoup sur la pérennité de leur projet. Il ne faudrait pas qu’ils pensent que le financement obtenu, ils ont réussi leur pari. C’est maintenant qu’ils ont besoin de notre expertise, de notre appui technique, de nos conseils et surtout de suivi pour mettre toutes les chances de leur côté.

Enfin, je réitère la disponibilité de tout le PRADEB pour accompagner tout jeune âgé de 18 à 40 ans porteur d’un projet. Notre ambition est de construire notre avenir ensemble.

    

Partager:
follow subscribe - AGBOSSOUMONDE Aristide, Responsable Emploi Jeunes –PRADEB: "Je réitère la disponibilité du PRADEB à accompagner tout jeune âgé de 18 à 40 ans porteur d’un projet"
RSS
Envoyez par Email
Facebook
Google+
https://www.manationtogo.com/agbossoumonde-aristide-responsable-emploi-jeunes-pradeb-je-reitere-la-disponibilite-du-pradeb-a-accompagner-tout-jeune-age-de-18-a-40-ans-porteur-dun-projet">
Twitter