Corona virus : que comprendre des mesures complémentaires du gouvernement ?

A l’issue d’une réunion de crise présidée  par le Chef de l’Etat Faure Gnassingbé, vendredi 20 mars 2020, pour faire le point suite aux derrières évolutions de la pandémie du corona virus, le gouvernement a pris  neuf (09)  mesures complémentaires. Elles s’ajoutent aux huit  (08) autres prises lundi dernier, en conseil des ministres extraordinaires.

Détail des mesures complémentaires 

  1. La fermeture pour deux semaines, à compter de ce vendredi 20 mars 2020 à minuit de toutes les frontières terrestres de notre pays aux passagers. Cette mesure ne s’applique pas à la circulation des marchandises.
  2. Le bouclage de certaines villes notamment Lomé, Tsévié, Kpalimé et Sokodé, à partir de samedi 21 mars 2020 à 06 heures, avec les contrôles stricts aux entrées à hauteur de Tsévié sur la route nationale N°1 ; du péage d’Aného sur la route nationale N°2 et d’Amoussou-Copé sur la route nationale N°5.
  3. L’interdiction jusqu’à nouvel ordre de la fréquentation par toute personne de la plage tout le long du littoral.

 

  1. La fermeture pour un mois, des lieux de culte, des églises et des mosquées, à compter de samedi 21 mars 2020 à 6h.

 

  1. La fermeture immédiate de tous les établissements scolaires publics, privés et confessionnels, primaires, secondaires et universitaires pour une période de trois (03) semaines.

 

  1. Les funérailles et les enterrements ne devront pas regrouper plus de 15 personnes, et ce, jusqu’à nouvel ordre.

 

  1. Tous les vendeurs dans les marchés devront porter des masques de protection.

 

  1. Les activités culturelles et sportives de masse sont suspendues jusqu’à nouvel ordre.

 

  1. La fermeture immédiate des discothèques sur toute l’étendue du territoire national.

 

         Analyse   

 

Globalement, les mesures complémentaires tiennent compte de la vitesse de propagation du virus : 12 cas confirmés vendredi, contre 8 déclarés jeudi. La menace est réelle et partout présente ; elle doit nous conduire à une prise de conscience  pour la mise en œuvre des mesures individuelles et collectives édictées par le gouvernement et les organismes sanitaires internationaux.

 

L’analyse des mesures complémentaires permet de les classer en deux catégories : des mesures pour réduire les déplacements; des mesures pour réduire les rassemblements et attroupements importants.

 

La première catégorie de mesures concerne la fermeture des frontières aux passagers.  Face à la menace,  le meilleur moyen  pour stopper la propagation  c’est d’arrêter la circulation  des personnes. En ce sens le gouvernement a vu juste. Chaque service concerné sera disponible aux postes frontières pour appliquer cette mesure visiblement inédite  mais essentielle pour la survie de tous.

 

En outre, le bouclage de certaines villes où des cas suspects ont été enregistrés, permettra de limiter la propagation à d’autres villes du pays. Face à cette mesure, il est important  pour chacun de limiter les  voyages non essentiels.

 

Les mesures interdisant les rassemblements et les attroupements importants, paraissent strictes et difficiles  mais nécessaires pour limiter la propagation. Dans cette optique, la décision des congrégations religieuses suspendant  les cultes et offices religieux est à saluer.

 

Des neuf (09) mesures complémentaires, celle qui parait la plus souple  concerne les marchés. Ils resteront ouverts mais les  commerçants  devront porter des masques. Comme on peut aisément le comprendre, fermer les marchés reviendrait à stopper une bonne partie de l’activité économique ; ce qui ne manquera pas de rejaillir sur le pays et sur les populations. En plus, même en étant en confinement, on doit pouvoir manger pour vivre. Et pour cela, il faut des emplettes au marché.

Face à cette situation, il est important que chaque commerçant respecte scrupuleusement la mesure du port de masque pour ne pas contaminer les clients qui,  eux-mêmes, doivent se protéger en allant faire les courses au marché.

 

 

Somme toute, les mesures complémentaires  visiblement strictes et difficiles sont nécessaires et opportunes pour notre survie face à la virulence du corona virus et à la vitesse de sa propagation.  Aussi le gouvernement est-il à saluer pour sons sens de responsabilité et sa clairvoyance.

 

 

 

 

                                      

 

 

 

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp
Secured By miniOrange