Décentralisation : un plan opérationnel pour la poursuite du “ProDeGol”

Les 28 et 29 mai derniers, le gouvernement togolais et ses partenaires l’Union Européenne (UE) et le ministère fédéral allemand de la Coopération (GIZ)  ont évalué les résultats du Programme Décentralisation et Gouvernance Locale (ProDeGol), après deux ans de mise en œuvre. C’était au cours  d’un atelier organisé  à Lomé.

D’un coût total de de 16 milliards FCFA, financé par l’Union Européenne et la GIZ,  le ProDeGol  est lancé en juillet 2017.

A mi-parcours, ce programme prévu pour une période  de 4 ans,  a permis de renforcer les capacités de l’administration communale dans tous les cantons du Togo ; ce dont s’est félicité Pally Essossinam, Directeur de la Décentralisation. Pour  lui,  les  appuis apportés par la coopération allemande et l’UE ont permis au Togo d’améliorer et de renforcer le cadre institutionnel et juridique. « Aujourd’hui tout le monde parle de décentralisation. On peut dire sans nul doute que c’est grâce à leurs actions parce que leur intervention dans les 394 cantons a été réellement bénéfique pour le Togo », a-t-il souligné.

Selon Markus Wagner, représentant de la GIZ au Togo, les élections locales à venir vont contribuer à renfoncer les institutions et instaurer un système démocratique au Togo. « Ce que fait la GIZ, c’est le développement des capacités, pas seulement de la formation d’un individu, mais le renforcement de tout un système démocratique sur le terrain », a-t-il précisé.

A l’issue de l’atelier, un plan opérationnel pour la poursuite des actions du  ProDeGol  pour le compte des 12 mois à venir (juillet 2019-juillet 2020) a été défini.

(Photo : Payadowa Boukpessi, ministre chargé de la Décentralisation)

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp
Secured By miniOrange