Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Dialogues  communautaires sur le genre: une cinquantaine d’acteurs outillés à Notsé                              

Une cinquantaine d’acteurs de la préfecture de Haho (autorités locales et traditionnelles, responsables CVD/ CDQ, représentants d’associations de jeunes et groupements de femmes,  représentants d’ONG promotrices du genre dans la préfecture de Haho ,  forces de l’ordre…) ont été outillés, jeudi 10 décembre 2020 à Notsé, sur la notion de dialogues communautaires axés sur les questions du genre.  La rencontre a eu lieu  à  la maison des femmes de Notsè.

Organisée par le programme de consolidation de l’État et du Monde Associatif (PRO-CEMA), avec l’appui financier de l’Union européenne  (UE), la  rencontre vise à promouvoir la participation des femmes et des jeunes filles à la vie publique et politique ainsi qu’à la gestion des affaires locales.

Au cœur des travaux, les violences basées sur le genre.  A cet effet,  les participants ont été entretenus sur  la  notion de masculinité et l’engagement des hommes, la planification sensible au genre et la participation politique des femmes. Ils ont aussi échangé sur les normes et croyances qui entravent l’épanouissement de la femme et fait des suggestions et recommandations, afin de permettre aux autorités du pays de corriger les pesanteurs socioculturelles entravant la promotion de l’équité genre.

Le préfet de Haho,  M. Tchangani AWO,  a remercié le PRO-CEMA pour cette rencontre qui, selon lui, vient une fois encore susciter le changement de mentalité chez les femmes. L’économie du Togo, a-t-il souligné,  est en grande partie entre les mains des femmes,  et la vision du chef de l’État Faure GNASSINGBÉ,  c’est de promouvoir la femme.  Aussi,  a-t-il   exhorté les femmes à saisir l’opportunité pour s’impliquer davantage dans la gestion des affaires de leurs localités.

Pour  l’experte genre au PRO-CEMA, Mme KPOGAN Afi Edi épouse AMOUZOU,  le PRO-CEMA est un projet de renforcement de la société civile , de l’équité et de l’égalité du genre et de la culture ,fruit de la coopération entre le Togo et l’UE qui promeut notamment le dialogue entre l’État et la société civile.

Dans ce projet ce qui est important c’est l’appel au dialogue et à la concertation pour que tout le monde participe au développement du pays, a-t-elle précisé.

Joseph ABOTSIGAN

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp