Du pain à base de manioc : voilà un an que Daniel Agblévon donne vie à son rêve

La  boulangerie-pâtisserie Glory Bread a célébré samedi 29 août 2020 à Sanguéra, son tout premier anniversaire. La cérémonie s’est déroulée dans une ambiance festive en présence de plusieurs autorités, notamment du ministre l’agriculture, de la production animale et halieutique, Noël Koutéra Bataka.

Glory Bread est une boulangerie en pâtisserie moderne spécialisée dans la transformation des produits locaux en pain, officiellement installée en août 2019.

A l’occasion de ce  premier anniversaire,  le promoteur de  la jeune entreprise, Agblévon Daniel, a présenté ses nouveaux produits et exposé ses  motivations et objectifs.  « Chaque année on jette des tonnes de produits locaux surtout le manioc,  à la  poubelle ou aux animaux. La mauvaise gestion de ces produits aussi importants m’a beaucoup écœuré et je me suis dit à un moment qu’il est temps de les transformer en produits de pâtisserie et boulangerie », a-t-il indiqué. .

 

Pour lui,  le défi aujourd’hui est de sensibiliser tous les boulangers du Togo à faire désormais usage des farines locales pour la production du pain. « La consommation locale me tient vraiment à cœur puisqu’elle a des retombées positives sur le pays en général et sur le monde rural en particulier », a confié Daniel Agblévon.

 

En une année d’activités,  la boulangerie-pâtisserie Glory Bread a utilisé plus de deux tonnes de tubercules de manioc, deux-cent kilos de maïs et vingt kilos de mil. Glory Bread produit des pains, des croissants, des biscuits et des friands à base de farine de blé revisité avec de la farine de manioc, d’igname ou de patate douce.

Le parcours n’a pas été facile durant ces douze mois,  souligne le promoteur. « Sincèrement c’est pas facile ; jusqu’à ce jour nous enregistrons des résultats négatifs à la fin de chaque mois. Mais je tiens bon! Je suis confiant que ça va marcher », soutient-il.

 

Malgré ces difficultés   Agblévon Daniel rêve grand : conquérir le marché européen et mondial. « J’étais en Belgique l’année passée, et j’ai lu sur des plaques ‘boulangerie artisanale’. Ce qui veut dire que les Européens eux-mêmes sont conscients que le blé que nous consommons est très pauvre en nutriments et donne beaucoup de maladies. Je suis sûr que dans peu de temps mes produits vont envahir l’Europe et pourquoi pas le monde entier »,  clame-t-il.

Selon le ministre Koutéra Bataka, le Togo a plus de 400.000 tonnes d’excédents de manioc chaque année. Ce qui veut dire en gros que 1/3 des champs de manioc ne sont pas récoltés et sont par ricochet perdus. Pour lui, ces genres d’entreprises spécialisées dans la transformation des produits locaux ne viennent que valoriser les tubercules et par conséquent contribuent à redresser le PIB agricole.

Glory Bread est une entité de Wesaglory-Corporation.

(Photo Daniel Agblélévon)

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp
Secured By miniOrange