Entrepreneuriat : le Togo veut stimuler la créativité des jeunes par la mise en place d’incubateurs dans  les régions

Depuis quelques années l’auto-emploi et devenu la voie par excellence promue par le gouvernement togolais pour lutter contre le chômage. Pour encourager cette dynamique, le Togo   a mis en place divers mécanismes d’appui à l’entrepreneuriat des jeunes : FAIEJ, FNFI, PRADEB… Dans le même sens, il a été décidé de réserver un quota de 25% des marchés publics aux jeunes et femmes entrepreneurs.   Dans sa volonté,  l’Etat veut  aller plus loin. Cette fois,  il s’agit de mettre en place dans les régions, un incubateur de créativité pour permettre aux jeunes de libérer leur potentiel.

Cinq (05) incubateurs de créativité  dans toutes les régions du Togo, soit un (01) par région, c’est  ce que prévoit entre autres, le programme du nouveau mandat du Chef de l’Etat.

Ces laboratoires de connaissances vont proposer des solutions innovantes aux problèmes de développement des jeunes. Il s’agit d’une plateforme qui va promouvoir les talents, émerger une nouvelle classe des jeunes entrepreneurs. Par-dessus tout, c’est un véritable outil de développement des jeunes par les jeunes.

Déjà, le pays s’est doté en novembre 2019 d’un incubateur dénommé « Nunya Lab » qui signifie « le centre du savoir ». Il est financé à hauteur de 75 millions de francs CFA par le Programme des Nations unies pour le développement (Pnud), implanté au sein de la Maison des jeunes d’Amadahomé et peut accueillir jusqu’à une centaine de startups. L’incubateur est spécifiquement dédié aux jeunes startups pour le développement de solutions technologiques innovantes visant à répondre aux problèmes de la communauté. « Nunya Lab » a pour mission de soutenir l’étape de gestation de ces startups et d’accélérer les projets en développement. Aussi, il se veut un hub de créativité pour l’entreprenariat des jeunes togolais et une réponse au réel défi auquel ils sont confrontés notamment le problème de chômage et de débouchés.

Aujourd’hui, l’entreprenariat se présente comme une solution de premier ordre. Il est donc indispensable de mettre en place un cadre ou un environnement propice pour initier, essayer des idées ainsi que des solutions innovantes au bénéfice des jeunes togolais. Grâce à « Nunya Lab » et les autres incubateurs, l’Etat veut doter les jeunes porteurs de projets ou chercheurs d’emploi des compétences nécessaires à la création et à la gestion d’entreprises. Mieux, leur fournir des conseils en orientation professionnelle.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp
Secured By miniOrange