Francis EKON : “Faure GNASSINGBE est la voie dans l’état actuel de la politique togolaise”.

 

Trois partis politiques se réclamant de l’opposition modérée, notamment la Convergence patriotique panafricaine (CPP), le Parti pour la Démocratie et le Renouveau (PDR), et la Nouvelle Dynamique populaire (NDP), se sont constitués en une coalition dénommée « Nouveau regard ».
Lors du lancement hier mardi 7 avril, des activités de ce nouveau regroupement de partis politiques, les responsables de cette entité ont porté leur choix sur Faure GNASSINGBE comme candidat aux élections présidentielles de 2015.
Pour Francis EKON, président en exercice de cette coalition, “Faure GNASSINGBE est la voie dans l’état actuel de la politique togolaise”.
“Faure qui au départ a été critiqué pendant le premier quinquennat, a dans le deuxième mandat montré ses capacités à unir les togolais, à trouver des solutions aux problèmes difficiles, et à maintenir le cap du dialogue, sans compter sur le plan de l’infrastructure et de l’industrialisation de ce pays où il y a des choses qui se font”, a-t-il souligné dans l’entretien qui suit :

Manationtogo.com : Quel sens revêt cet acte que vous venez de poser ?

Francis EKON : Nous avons posé un acte que nous estimons extrêmement important pour l’avenir de ce pays. Depuis 1990, une attitude manichéenne s’est emparée du Togo où tout est tout blanc-ou tout est noir, sans aucune passerelle entre le blanc ou le noir. A l’époque, les militants du RPT étaient classés dans le noir, et ceux de l’UFC dans le blanc. Longtemps, c’était ça au Togo et nous sommes un certain nombre à dire que le monde n’est pas fait comme ça. Et il est presqu’impossible en politique d’avoir 100% raison. On peut avoir raison sur un point et ne pas avoir raison sur d’autres. Donc nous estimons aujourd’hui que cette attitude manichéenne doit disparaitre. Nous allons juger les gens sur leurs valeurs intrinsèques. Pas sur ce qu’ils disent pouvoir faire, mais ce que nous croyons qu’ils sont capables de faire. Ce n’est pas parce que quelqu’un est dans un parti qu’il est nécessairement bon, ou encore démocrate. Il faut qu’il soit à l’œuvre pour qu’on puisse voir s’il est démocrate ou pas. Nous sommes d’accord pour ça mais pour l’heure, ce qui est certain, c’est que nous devons juger les hommes, les voir à l’œuvre et nous ne pourrons plus condamner simplement des gens parce qu’ils sont de tel ou tel parti. Nous ne le ferons plus et c’est ce que nous demandons à tous les togolais de faire. Dans vos maisons, dans vos chambres, dans vos bureaux et partout ailleurs, ce n’est pas parce que quelqu’un a une opinion politique différente de la vôtre qu’il est nécessairement votre ennemi. Vous pouvez être des adversaires politiques et être ensemble. Et c’est ce que nous demandons aux togolais. Dans l’état actuel de la politique togolaise, c’est le président actuel Faure GNASSINGBE qui est la voie.

Manationtogo.com : Et si on vous taxait d’être des satellitaires d’UNIR ?

Francis EKON : C’est ça ce que j’appelle le manichéisme. Pourquoi en 1998 on ne nous a pas taxés d’UFC ? Ce n’est pas la première fois que nous posons un tel acte. Moi je pense que si on nous taxe d’être UNIR, je dois vous avouer que pour nous dès le départ, nous avons dit que « UNIR » n’est pas le RPT. Beaucoup de nos militants de l’opposition sont à UNIR aujourd’hui, occupant des postes les plus élevés. Cela veut dire qu’il y a une démarche qui se fait dans notre pays, et qui ne veut plus que les choses soient entre les mauvais et les bons, mais que les bons et les mauvais peuvent se retrouver un peu partout. Et c’est ce que nous voyons et nous nous en tirerons les conséquences. Qu’on nous demande de motiver notre choix porté sur Faure, nous serons capables de répondre en disant que le président Faure qui au départ a été critiqué pendant le premier quinquennat, a dans le deuxième mandat montré ses capacités à unir les togolais, à trouver des solutions aux problèmes difficiles, et à maintenir le cap du dialogue, sans compter sur le plan de l’infrastructure et de l’industrialisation de ce pays où il y a des choses qui se font. Un pays ça se construit et nous disons aujourd’hui qu’Il est entrain de construire ce pays, il n’a qu’à poursuivre, nous allons continuer à nous battre pour la continuité de l’avènement de la démocratie au Togo, et le respect des droits humains qui étaient impossibles au temps du RPT.

Partager:
follow subscribe - Francis EKON : "Faure GNASSINGBE est la voie dans l’état actuel de la politique togolaise".
RSS
Envoyez par Email
Facebook
Google+
https://www.manationtogo.com/francis-ekon-faure-gnassingbe-est-la-voie-dans-letat-actuel-de-la-politique-togolaise">
Twitter