Katanga, le village des pêcheurs

Situé dans la zone portuaire,  à quelques encablures de l’ancien  port de pêche, non loin de la société  NIOTO, Katanga  est le village des pêcheurs à Lomé. Constitué dans les années 70 par des pêcheurs venus des  quartiers Ablogamé, Kodjoviakopé et du Ghana, le  village a été plusieurs fois délocalisé par les autorités portuaires avant de s’établir, il y a quelques années, sur  l’actuel site.

Les habitations sont  en claies et  en paillassons. Chacun s’installe à son compte. Certains pêcheurs débarquent avec leurs matériels de pêche mais n’ont pas de moyens pour s’installer. Dans ce cas, des « patronnes » les recrutent, les aident à construire leur logement contre leur travail. Les « patronnes » sont les grosses revendeuses de poissons qui ont plusieurs pêcheurs à leur service.

A Katanga,  la population  pratique et vit de la pêche. Tôt le matin, le village se vide de ses habitants et  ne retrouve son animation que vers le soir au retour des pêcheurs.

La promiscuité et le manque d’hygiène font que le village est souvent confronté aux épidémies de Choléra. Naguère, il n’y avait pas de latrines et la population faisait ses besoins à l’air libre au bord de la mer.

Aujourd’hui  la situation est bien meilleure.  Latrines publiques,  kiosques à eau, écoles, centres de santé et bien d’autres infrastructures socio-collectives  construites  par le gouvernement    facilitent la vie aux habitants de Katanga.

Le problème des épidémies de choléra n’est pour autant résolu  car une partie de la population continue de faire ses besoins dehors.

(Photo : image d’archives)

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp
Secured By miniOrange