La C14, une coquille à moitié vide avec le départ de l’ANC

La coalition de 14 partis politique (C14) crée il y a  bientôt deux, se vide petit à petit. Les uns après les autres, les partis membres de ce regroupement  claquent la porte. Le dernier en date, et non des moindres est l’Alliance Nationale du Changement (ANC) de l’ex chef de file de l’opposition Jean Pierre Fabre.

Dans un communiqué daté de vendredi 22 mars 2019 et signé de son premier vice-président, Patrick Lawson, l’ANC explique son départ en ces termes : “En raison des divergences grandissantes entre sa vision de la lutte de libération héroïque et historique du peuple togolais et les options inexplicables maintes fois retenues à son corps défendant, l’ANC au cours de la réunion extraordinaire de son bureau national ce jour 22 mars 2019, après en avoir délibéré décide de poursuivre en dehors de la C14, la résistance aux côtés des populations togolaises mobilisées et de tous les combattants de la liberté œuvrant avec détermination aussi bien au Togo qu’à l’étranger, dans la diaspora”.

De 14 formations politiques à l’origine, la C14 se retrouve désormais à 7, avec le départ de l’ANC. Une coquille à moitié vide donc !

Rappelons que  le MCD, le CAR, le PNP, Togo Autrement, Santé du Peuple et le Parti des Togolais avaient  déjà dit adieu à la C14.

 

 

 

Partager:
follow subscribe - La C14,  une coquille à moitié vide avec le départ de l’ANC
RSS
Envoyez par Email
Facebook
Google+
https://www.manationtogo.com/la-c14-une-coquille-a-moitie-vide-avec-le-depart-de-lanc">
Twitter