L’OIF veut accompagner la transformation numérique au Togo

Assurer et accompagner la transformation numérique de l’administration publique togolaise en proposant des solutions innovantes adaptées aux réalités locales, c’est l’objectif d’une série d’ateliers organisés du 26 au 28 février 2018 par le Bureau Régional Afrique de l’Ouest de l’Organisation Internationale de la Francophonie (BRAO-OIF) à son siège à Lomé. Ces rencontres animées par des experts de EDS TELECOM &CONSULTING et son partenaire marocain CACIOPEE, éditeur de logiciels, font suite à l’atelier sur la transformation numérique au Togo tenu le 13 juillet 2017.

Pour Eric da Silva, Directeur Général de EDS TELECOM &CONSULTING, il s’agit spécifiquement, à travers ces ateliers, de montrer aux différents acteurs l’existence d’applications qui lient robustesse, agilité, performance et sécurité notamment dans le secteur de la justice. « La technologie que nous apportons aujourd’hui est très agile. En un mot, ça permet de mettre en place un système d’information très rapidement sans faire du développement, sans faire du codage…L’avantage que nous apportons , c’est la justesse, la robustesse de la solution et le gain de temps pour la mise en place d’un systèmes d’information », précise-t-il. «  Bien évidemment le secteur clé qui a été ciblé, c’est la justice , mais ça s’adresse également à la fonction publique puisque avec la technologie Works que nous amenons, nous pouvons mettre en place un programme de gestion intégrée pour les ressources humaines de l’Etat… ; ça s’adresse aux finances, parce qu’avec notre technologie, on peut dématérialiser les TVA, on peut permettre au citoyen depuis sa maison ou son bureau de payer ses impôts … ; ça s’adresse aussi à la CNSS (ndlr : Caisse Nationale de Sécurité Sociale) ; à l’assurance maladie… ; au niveau de l’éducation, avec la technologie, on peut mettre en place un système qui centralise les inscriptions des étudiants, qui permet de dématérialiser et de gérer l’attribution des bourses … Il n’y a pas de secteur aujourd’hui où nous ne pouvons pas intervenir », ajoute-t-il.
Pour sa part, Eric Adja, Directeur BRAO-OIF  explique : «  La Francophonie a adopté en 2012 une stratégie numérique au sommet de Kinshasa et en 2014 une stratégie économique. Ces deux stratégies permettent à l’OIF de pouvoir travailler sur des sujets concrets liés au numérique, aux aspects infrastructures, aux aspects équipements, mais le plus important c’est comment l’administration publique, la chaîne judiciaire peuvent bénéficier des avancées du numérique. L’avantage, c’est que nous n’allons pas réinventer la roue, les pays du Nord ont déjà commencé ce chemin, et des pays du Sud aussi comme le Maroc sont en avance. C’est pourquoi nous avons invité un expert de ce pays et d’autres pays de la sous-région, pour venir aider, apporter leur contribution à la transformation de la chaîne judiciaire au niveau numérique mais aussi des autres entreprises publiques comme la sécurité sociale, les différentes régies qui peuvent bénéficier de la facilitation du traitement de l’information, de la gestion des systèmes d’information qui permettent de mieux gérer les carrières, de mieux gérer différentes procédures administratives , financières et comptables »
Akakpovi Gamatho , Président de la Cour suprême du Togo , salue l’initiative de l’OIF dont il mesure à sa juste valeur , l’importance. « La volonté de nos autorités, c’est que les justiciables soient servis avec célérité, avec efficacité. Aujourd’hui avec le développement des TIC, nous ne pouvons pas ne pas profiter de ces outils pour permettre le rendu rapide des décisions de justice. C’est pour cela que ces ateliers sur la numérisation nous paraissent importants pour parvenir à informatiser les greffes, faire en sorte que la décision, une fois qu’elle est rendue, puisse être à la disposition des justiciables, faire en sorte que sur le plan pénal, les décisions puissent être rendues avec célérité pour permettre à ceux qui sont en prison et qui sont peut-être innocents, de sortir, pour fixer les parties qui sont en litige … », se félicite-t-il.
(Photo : photo de famille sanctionnant la cérémonie d’ouverture des ateliers)

Partager:
follow subscribe - L’OIF veut accompagner la transformation numérique au Togo
RSS
Envoyez par Email
Facebook
Google+
https://www.manationtogo.com/loif-veut-accompagner-la-transformation-numerique-au-togo">
Twitter