Nuit des auteurs : la 4ème édition a tenu ses promesses

Rassembler les auteurs togolais et  africains, le temps d’une soirée, pour des échanges et réflexions  sur la littérature, c’est le défi que s’est lancé  la maison d’édition   ‘’Awoudy‘’ depuis 2015, à travers  une  initiative pour le moins originale : ‘’ la nuit des auteurs’’. Cette année encore, plusieurs  dizaines d’auteurs, d’éditeurs, de critiques, de libraires et d’universitaires, ont répondu à ce rendez-vous, tenu le 08 novembre 2018 au restaurant ‘’ Le Tablier ‘’, à Lomé.

Grande nouveauté cette année, des auteurs  venus du Bénin (invité d’honneur), de la Côte d’Ivoire, du Burkina-Faso, du Cameroun et du Niger ont honoré l’événement de leur présence.

 « La nuit des auteurs a commencé  en 2015. Nous avons pris comme prétexte  la journée internationale de l’écrivain africain célébrée le 07 novembre.  On s’était  rendu compte également qu’il n’y avait pas un événement national qui rassemble tous les auteurs… Donc on s’était dit que ce  serait bien de prendre  cette date pour faire une journée de rencontre », a expliqué le Directeur des Editions  ‘’ Awoudy’’,  Mawussé Héka,  qui s’est  dit honoré par la présence d’auteurs étrangers.

C’est aussi le sentiment de  Djhamidi Bond, écrivaine camerounaise. Cette rencontre, selon  elle, est une occasion de découverte  fort enrichissante, et de prise de conscience des défis à relever. « C’est  un très  grand honneur de me retrouver ici  ce soir pour la nuit des auteurs. C’est une expérience particulière parce que je découvre beaucoup d’auteurs et je me rends compte de la lourde tâche qui nous incombe. On a conscience du chemin  à faire.  Beaucoup a été fait et beaucoup reste à faire. La rencontre avec les auteurs étrangers est  très belle, elle se passe très bien ; des collaborations sont en vue, de multiples rencontres sont en train d’être organisées. C’est enrichissant. La littérature africaine a de beaux jours devant elle », a –t-elle indiqué.

Invité  d’honneur de cette  4ème édition, Théo Ananisso, écrivain  togolais vivant en France, pense déjà à transmettre sa riche expérience à la jeune génération, notamment à travers des ateliers d’écriture. « J’aimerais travailler avec les jeunes,  les moins  jeunes, les gens qui souhaitent écrire. Quand on a beaucoup d’années d’écriture, on a une certaine expérience … Les ateliers d’écriture sont des occasions pour pouvoir transmettre quelque chose »,  a-t-il  souligné.

Entre autres  réflexions émises au  cours de la rencontre, la mise en place d’un système de réseautage  d’échanges d’ouvrages. Ce qui devrait permettre d’alimenter, selon Mawussé Héka, un circuit de distribution inter-Etats  des livres.

Ce dernier s’est félicité par ailleurs de la bonne santé de la littérature  togolaise,  laquelle, selon lui,  est de nos jours, très féconde. « A ce jour, la littérature togolaise est en pleine floraison.  Nous sommes à près de 50 à 60 publications par an. Je crois qu’on n’a jamais eu autant de  publications non seulement en quantité  mais  également  il y a de très bons textes et nous sommes ravis que depuis trois ans déjà, on retrouve des sujets d’examen au Probatoire et au BAC qui portent sur des textes d’auteurs togolais.  C’est dire que la littérature togolaise est dans ses beaux jours »,  s’est-il félicité.

(Photo : Mawussé Héka, directeur des Editions  ‘’Awoudy’’, s’exprimant à l’ouverture de la rencontre)

 

 

 

 

 

 

Partager:
follow subscribe - Nuit des auteurs : la 4ème édition a tenu ses promesses
RSS
Envoyez par Email
Facebook
Google+
https://www.manationtogo.com/nuit-des-auteurs-la-4eme-edition-a-tenu-ses-promesses">
Twitter