Région maritime: début des sessions de renforcement de capacités pour les mamans cantines en prélude à la rentrée  scolaire     

46 mamans-cantines de la préfecture de Zio ,  suivent  ce mardi 06 octobre 2020 une  formation en art culinaire au centre culturel de Gapé-Centre. Cette rencontre ouvre le bal des sessions de renforcement de capacités des mamans-cantines de la région maritime, en prélude à la rentrée scolaire prévue pour le 26 octobre prochain.

Au total 147 mamans-cantines sur les 285 des 49 écoles à cantines scolaires vont  suivre, en six (6) sessions, cette  formation  dans les 6 chefs-lieux de préfecture de la région maritime. La formation est assurée par des  facilitateurs issus de divers horizons. A travers une méthodologie alliant la théorie  à la  pratique,  les participantes sont entretenues sur des modules en lien avec l’alimentation, la santé, l’hygiène, l’environnement.

Actrices incontournables dans le programme des cantines scolaires, les mamans-cantines, jeunes femmes chargées de la  fourniture de repas aux élèves, sont  choisies dans les communautés bénéficiaires. A la veille de  chaque rentrée scolaire, elles bénéficient d’un renforcement de capacités en art culinaire.

 

Financés par la Banque mondiale et l’Etat togolais, les cantines scolaires sont une composante du projet des Filets sociaux et services de base (FSB), mis en œuvre par l’Agence Nationale d’Appui au Développement à la Base (ANADEB). 315 écoles, dans les cantons les plus pauvres du Togo, bénéficient des cantines scolaires qui visent à accroître l’accès des enfants des communautés les plus pauvres du Togo à des repas scolaires réguliers, ce qui devrait, en retour, améliorer la fréquentation et la rétention dans les écoles des zones ciblées.

Rappelons que depuis la fin du financement de la Banque mondiale, le 31 janvier 2020, la fourniture de repas aux élèves se poursuit sous l’approche  ‘’Cantine scolaire à contributions communautaires’’. Cette approche consiste, pour la communauté, à faire des apports en nature ou en espèces, en complément du financement de l’État.

 

 

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp
Secured By miniOrange