Rencontre de Conakry: voici la version du gouvernement

Suite au récent développement de l’actualité politique, en lien avec la rencontre entre le Gouvernement et la C14 devant le facilitateur Alpha Condé, à Conakry du 03 au 06 novembre dernier, le Gouvernement a sorti un communiqué faisant le point. Le document daté du 11 novembre 2018, revient sur les conclusions issues de la rencontre, notamment la nomination du 5e membre au titre de l’opposition à la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) et la prorogation du recensement.

En intégralité, le communiqué

COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT
Conformément aux conclusions issues des discussions et échanges que Son Excellence, Professeur Alpha Condé, Président de la République de Guinée, co-facilitateur de la CEDEAO dans la résolution de la situation socio-politique au Togo, a eus du 03 au 06 novembre 2018 à Conakry avec des délégations du Gouvernement togolais et de la coalition des 14 partis de l’opposition, deux préoccupations essentielles ont été portées à la considération du Gouvernement togolais.
Les deux préoccupations portent sur :
la recomposition de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) en application du code électoral togolais et eu égard aux désaccords et contestations au sein des partis politiques de l’opposition parlementaire pour la désignation de ses cinq (05) membres ;
la possibilité d’une prorogation exceptionnelle du recensement électoral pour une période de trois (03) jours maximum pour répondre aux demandes et doléances de la coalition des 14 partis de l’opposition, sans préjudice de la date du 20 décembre 2018 telle que fixée par la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernements pour la tenue des élections législatives.
Depuis lors, la première préoccupation a été réglée et une solution satisfaisante a été trouvée. Ainsi, le 07 novembre 2018, l’Assemblée nationale s’est réunie et a procédé au remplacement du représentant de l’UFC au sein de la CENI par un candidat issu de l’ANC.
Concernant le second point, les experts de la CEDEAO ont examiné, en liaison avec la CENI, toutes les implications ainsi que l’impact et les conséquences qu’engendrerait une prorogation exceptionnelle du recensement électoral pour une période de trois
(03) jours maximum. Sur la base de ce travail, un programme réaménagé intégrant la possibilité de prorogation exceptionnelle et permettant la tenue des élections le 20 décembre 2018, a été adopté et a fait l’objet de consultations et d’une analyse approfondie de la part de la Commission de la CEDEAO en coordination avec les facilitateurs.
C’est sur cette base et conformément aux recommandations des facilitateurs et de la Commission de la CEDEAO que le Gouvernement a consenti à ce que la CENI puisse procéder à une prorogation exceptionnelle du recensement électoral pour une période maximale de trois (03) jours, du 16 au 18 novembre 2018 sur l’ensemble du territoire national. Ce recensement complémentaire s’effectuera en une seule zone selon les modalités définies par les experts de la CEDEAO et la CENI.

Fait à Lomé, le 11 novembre 2018
Le Gouvernement

Partager:
follow subscribe - Rencontre de Conakry: voici la version du gouvernement
RSS
Envoyez par Email
Facebook
Google+
https://www.manationtogo.com/rencontre-de-conakry-voici-la-version-du-gouvernement">
Twitter