Rencontres unies » à Tsévié

Après Lomé et Kara, le bureau national du Mouvement des Jeunes UNIR(MJU) a posé sa valise hier vendredi 13 avril 2018 à Tsévié, chef de la préfecture du Zio, environ 35 km au nord de Lomé, pour son traditionnel rendez-vous avec les jeunes, dénommé «  rencontres unies ». Une occasion d’échanges et de partage entre les jeunes de Tsévié et le bureau national du MJU.

Plusieurs dizaines de jeunes ont pris part à la rencontre qui s’est déroulée dans la grande salle de la Mairie, dans une ambiance conviviale.
Au menu, plusieurs sujets, notamment le respect des institutions de la République, la citoyenneté, le dialogue en cours entre la classe politique togolaise, les actions de développement du Chef de l’Etat.
« Le Togo est-il un Etat de droit et un Etat souverain ? Quel est votre avis sur le dialogue ? Donnons-nous carte blanche au Chef de l’Etat pour continuer l’œuvre de développement ? » ; après cette introduction de Kovi Adanbounou, Trésorier du bureau national MJU, chef de la délégation, la parole a été donnée à Noël de Poukn, Commissaire à la Mobilisation.
Félicitant les jeunes de Tsévié, restés en marge des manifestations de l’opposition, Noël de Poukn, les a exhortés à toujours garder cet esprit de citoyenneté. « Tsévié, et la jeunesse de Tsévié en particulier, a fait preuve de bon élève. On est un citoyen digne de ce nom quand on respecte les institutions de la République. C’est ce que nous voulons de la jeunesse UNIR », a-t-il dit à l’endroit des participants, à qui il a rappelé la nécessité d’être reconnaissants envers le Chef de l’Etat pour ses œuvres en faveur du développement du Togo. Cette reconnaissance, à en croire de Poukn, passe par le dynamisme et l’engagement de la jeunesse de Tsévié pour la cause du parti. « Je voudrais demander à la jeunesse de Tsévié d’être dynamique et engagée pour la cause du parti. Notre Chef de l’Etat compte sur nous et nous ne devons pas le décevoir », a-t-il martelé.
Par ailleurs, pour le Commissaire à la mobilisation, le dialogue « est dans l’impasse ». Ceci étant, la seule voie de sortie de crise, reste selon lui, le référendum. Aussi a- t-il appelé la jeunesse de Tsévié à rester mobilisée pour cette échéance. «  Vous devez faire preuve de militantisme… Chacun doit se faire utile, chacun doit mettre la main à la pâte… chacun doit ratisser large pour que le moment venu, les résultats soient au rendez-vous », a-t-il souligné.
Ces interventions ont été suivies d’un débat passionnant au cours duquel les jeunes ont exprimé leur soutien au Chef de l’Etat pour sa politique de paix et de développement. Quelques préoccupations, relatives notamment aux difficultés des jeunes entrepreneurs face à l’OTR, au concours d’entrée à l’ENI etc. ont également été soulevées.
A ces préoccupations, la délégation du MJU a apporté des réponses jugées satisfaisantes par les participants.
« Nous sommes ici pour célébrer le Togo qui gagne, le Togo reconnu sur le plan international… Nous sommes fiers d’avoir un Président qui nous conduit de victoire en victoire », a déclaré Malik-Kanka Natchaba, Délégué national MJU.

La séance de débat a fait place aux échanges entre jeunes et membres du bureau national du MJU.

« Je ne pouvais pas espérer mieux, mes attentes ont été comblées», a confié à la fin de la rencontre, Marie-Fleur Agbédanou, une participante.
(Photo : membres du bureau national du MJU, face aux jeunes de Tsévié)

Partager:
follow subscribe - Rencontres unies » à Tsévié
RSS
Envoyez par Email
Facebook
Google+
https://www.manationtogo.com/rencontres-unies-a-tsevie">
Twitter