Réouverture des écoles: déjà 151.740 masques confectionnés  par la chambre régionale des métiers de Lomé Commune pour les élèves

Une équipe du ministère du développement à la base, de l’artisanat et de la jeunesse, a effectué  vendredi 12 juin 2020  à Lomé, une tournée de suivi du projet de confection de masques de protection, destinés aux élèves. Le projet est mis en œuvre dans le cadre de la riposte à la Covid-19. Les premiers résultats sont plus que satisfaisants.

Initiative du ministère du développement à la base, de l’artisanat et de la jeunesse, en collaboration avec les chambres régionales de métiers du Togo et l’Institut National d’Assurance Maladie (INAM), le projet vise à confectionner 1,2 millions de masques en deux semaines, pour accompagner le gouvernement dans la riposte au Coronavirus.

Au niveau de Lomé Commune, ce projet répond à un double objectif, selon Houzouhoè Kanyi, Président de la chambre régionale des métiers de Lomé Commune.

D’une part, il contribue à pallier le problème de pollution de l’environnement et renforcer au niveau des populations, l’adoption des mesures barrières.

D’autre part, il constitue une importante source de revenus  pour les  artisans couturiers, à une période où la crise sanitaire a quasiment sabordé les activités du secteur artisanal.

Seulement quatre (04) jours après le démarrage des activités, 151.740 masques sont déjà confectionnés au niveau de Lomé-commune.

Sur chacun des trois visités, l’équipe s’est assurée que les activités se déroulent dans le strict respect des mesures barrières. Il était également question de vérifier si la confection des masques se fait suivant les normes enseignées lors de la formation du 27 au 30 mai 2020, dans les différents chefs-lieux de région.

Trente couturiers répartis en trois équipes travaillent sur chaque site. « Certains sont au repassage avec le fer à vapeur qui sert à désinfecter immédiatement les masques. D’autres sont à la  confection proprement dite et la dernière équipe se charge de fabriquer les nœuds à la corde. Les tissus sont coupés à la CRM, avant d’arriver à notre niveau. On a  commencé le travail  lundi 08 juin dernier, et à l’heure actuelle, nous avons confectionné dix mille masques. Tous les masques respectent les critères édictés par le gouvernement », a expliqué Assoumanou Alimatou couturière et responsable de site.

« Ce contrat nous permet de résoudre certains de nos problèmes financiers. En ce moment de crise sanitaire au Coronavirus, nous les couturiers et coiffeurs, avons un sérieux problème de clients. Nous remercions le gouvernement pour cette initiative et le prions de penser davantage à notre secteur en cette période très compliquée », a laissé entendre Lamboni Palama, couturière sur l’un des sites à Bè-Kpota.

Il faut souligner que le projet de confection de masques de protection facile à mettre gratuitement à la disposition de l’éducation nationale, est financé  par  la coordination nationale de riposte contre la Covid-19, la coopération allemande et du secteur privé (T-oil company, Vlisco, ETS SKEE textile).

 

 

 

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp
Secured By miniOrange