‘’Samedi Lomé propre’’ : l’ANADEB satisfaite de la mission de la plateforme des CDQ –CDB

Après un an d’activité, l’Agence Nationale d’Appui au Développement à la Base (ANADEB) a dressé vendredi 23 novembre  2018,  avec la plateforme  des CDQ-CDB du Grand- Lomé,  le bilan de leur mission de coordination de l’opération de salubrité  ‘’ Samedi Lomé propre’’. Il s’agissait, à travers cette rencontre, d’évaluer le chemin parcouru, de tirer les leçons et d’envisager d’autres mesures pour la poursuite de la mission.

« Nous avons senti la nécessité  de marquer une pause avec cette plateforme  pour faire le point du chemin parcouru,  pour voir les aspects positifs et négatifs sur lesquels nous devons travailler pour que la plateforme soit plus performante », a expliqué  Mme Katanga Mazalo, Directrice générale de l’ANADEB.

En effet, afin d’accompagner  les communautés à la base  à résoudre le problème de l’insalubrité, l’ANADEB a initié dans le Grand- Lomé, l’opération ‘’ Samedi, Lomé propre’’,  financée par le Programme d’Appui  aux  Populations Vulnérables (PAPV).  Cette activité a permis de mobiliser  les communautés autour  des travaux d’assainissement  de leur milieu. Il en a résulté, au-delà du maintien de la propreté de  la ville, un accroissement  des revenus  des travailleurs  et une amélioration de leurs conditions de vie,  la culture du vivre -ensemble   et du sens de la citoyenneté, ainsi que  le développement  de la cohésion sociale. Depuis novembre 2017, sous la supervision de l’ANADEB,  la coordination  de cette activité a été confiée aux responsables des CDQ-CDB du Grand-Lomé, qui se sont constituées en une plateforme.

Après un an de cette mission, l’ANADEB s’est dite satisfaite.  « Je ne peux qu’applaudir cette plateforme… Je veux  remercier les populations  des quartiers de Lomé qui ont bien voulu faire confiance à l’ANADEB  qui est arrivée avec cette initiative. Elles l’ont accueillie  et chemin faisant, les membres des comités des quartiers se sont approprié le processus de développement  de leurs quartiers.  Ils  ont pris  aujourd’hui  la place de l’ANADEB dans l’accompagnement des quartiers.  Nous sommes arrivés à mettre  en place un groupe de formateurs constitué des membres des CDB-CDQ du Grand -Lomé, ce  qui est un pas très  important dans la gestion du développement local.  Aujourd’hui, que l’ANDAEB vive ou que l’ANADEB  soit absente, nous savons que le développement communautaire est porté par les acteurs  des quartiers et que ce processus  va continuer. Voilà l’élément qui nous réconforte  parce que les comités de développement savent leur rôle, savent le rôle que leurs populations doivent jouer, savent qu’ils peuvent compter  aussi sur  des partenaires ; pas seulement  sur l’ANADEB et le ministère du développement à la base. Ils peuvent aller vers d’autres partenaires. Le CVD de Zanguéra  a pu négocier avec l’ambassade du Japon, pour avoir de l’eau…  D’autres quartiers ont négocié la même chose. En tout cas, l’ANADEB se réjouit parce qu’elle a apporté une initiative qui est sur une  bonne voie. Aujourd’hui, nous savons également que dans la ville de Lomé,  aucun acteur au développement ne travaille sans la plateforme. Qu’on le sache ou pas, on s’adresse toujours à ces leaders communautaires  qui ont compris qu’ils doivent jouer un grand rôle pour le développement de leur milieu », s’est  réjouie  Mme Katanga.

Pour rappel,  l’atelier bilan a été couplé  d’une séance de sensibilisation sur le thème : «  Non aux sachets plastiques ! »

« Nous avons senti  aussi le besoin de donner des informations nouvelles à cette plateforme parce que nous avons constaté que le plastique occupe une grande place dans l’insalubrité de notre ville », a expliqué la directrice générale de l’ANADEB.

(Photo : les participants à la rencontre)

 

Partager:
follow subscribe - ‘’Samedi Lomé propre’’ : l’ANADEB satisfaite de la mission de la plateforme des CDQ –CDB
RSS
Envoyez par Email
Facebook
Google+
https://www.manationtogo.com/samedi-lome-propre-lanadeb-satisfaite-de-la-mission-de-la-plateforme-des-cdq-cdb">
Twitter