Togo/ chute de la production cotonnière en 2020, nouveau cap pour 2021

Au Togo, la campagne cotonnière 2019-2020 est mauvaise ! C’est le moins qu’on puisse dire vu les chiffres de  cette saison : 116. 000 tonnes de coton-graines, équivalant à 645 kg/ha,  contre  137 000 tonnes  pour la campagne 2018-2019, soit une chute de 21.000 tonnes !

On est loin des 150.000 tonnes attendues ; pourtant 180.000 hectares ont été emblavés durant la campagne.

La mauvaise pluviométrie, l’action des ravageurs piqueurs suceurs, le non- respect des itinéraires techniques de production  sont les facteurs explicatifs de cette baisse de rendement qui inquiète. Aussi, le ministre BATAKA  invite-t-il  les acteurs de la filière à creuser pour ressortir les éléments qui ont pu occasionner cette mauvaise performance. « Nous devrions prendre le temps d’en analyser les causes et prendre les mesures qui s’imposent afin d’améliorer sans cesse nos performances »,  renchérit NANFAME Nana Adam, Directeur général de la Nouvelle Société Cotonnière du Togo (NSCT).

Pour la nouvelle campagne lancée ce mardi 19 mai 2020 au  Palais des Congrès de Kara  sous le thème : « Tous mobilisés pour la redynamisation et la modernisation de la filière cotonnière pour sa contribution à l’atteinte des objectifs du plan national de développement», les acteurs de la filière affichent de nouvelles ambitions.  « Nous allons mettre cette campagne sous le sceau du succès. Nous devons garder un fort engagement, la discipline, la rigueur pour plus de rendements, car le coton constitue une filière importante pour l’économie nationale». a souligné, à cet effet,  EWOVOR Kossi Messan, président du conseil d’administration de la nouvelle société cotonnière du Togo (NSCT).

Le secteur cotonnier joue un rôle très stratégique dans l’économie togolaise. Première culture de rente des exploitations agricoles, le coton s’affirme comme la première culture industrielle du Togo et le 4ème produit d’exportation du pays après le clinker, le ciment et les phosphates. Il est l’un des produits agricoles qui contribue de manière substantielle au PIB, soit à hauteur de 1 à 4,3% selon les années.

Aboutir à une transformation totale du coton produit au Togo, c’est l’ambition du Chef de l’Etat pour le secteur.

 

 

 

 

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp
Secured By miniOrange