Togo/ « Développement à la base »,  un dispositif au cœur de la lutte contre la pauvreté

Contribuer à la réduction de la pauvreté à travers l’amélioration de l’accès des communautés et des organisations à la base au « minimum vital commun », c’est le défi que s’est lancé le Togo en créant en 2010 le ministère du développement à la base. A travers  plusieurs  actions d’envergure nationale, ce département s’est révélé au fil des années, un véritable dispositif au cœur de la lutte contre la précarité et la vulnérabilité des populations togolaises, remplissant ainsi parfaitement la mission qui lui est assignée.  

Les chiffres  communiqués par le département font état de 336 plateformes multifonctionnelles installées, 94 associations de jeunes bénéficiaires de subventions, plus de 20 milliards de francs CFA déboursés dans les cantines scolaires, 11.300 projets d’artisans financés etc.

En 2019, 45.700 ménages sur l’étendue du territoire ont bénéficié des transferts monétaires qui permettent d’offrir 15.000 francs CFA par trimestre aux ménages pauvres. Près de 95.000 élèves ont été nourris grâce aux cantines scolaires ; 1420 membres de groupements porteurs de projets de plateformes multifonctionnelles ont été alphabétisés ; 690 groupements d’intérêt économique ont été financés, les capacités de 1566 membres de ces groupements ont été renforcées. Au moins 120.000 emplois temporaires ont été créés pour des personnes vulnérables. Plus de 800 entreprises artisanales ont été créées, occasionnant 2469 emplois dans le secteur. Au même moment, 411 artisans ont été couverts par l’assurance maladie. Près de 16.500 emplois durables ont été engendrés par les micros entreprises ; 200.000 jeunes ont bénéficié des activités socioéducatives et plus de 05 milliards de francs CFA de crédits ont été alloués aux jeunes entrepreneurs.

A l’horizon 2022, les pouvoirs publics vont promouvoir l’inclusion socioéconomique pour tous en réalisant 350 unités d’infrastructures sociocommunautaires et économiques. Près de 473.000 Togolais bénéficieront des filets sociaux (transferts monétaires, Thimo, cantines scolaires) ; 7700 organisations de développement à la base seront accompagnées, 450.000 jeunes citoyens de 15 à 35 ans vont être formés sur les valeurs citoyennes. Aussi, 09 unités d’infrastructures socioéducatives seront construites ; plus de 7000 microentreprises vont être créées, générant 107.500 emplois (dont 21.500 durables). A terme, au moins 20.000 artisans recevront des renforcements de capacités managériales et techniques. Les pouvoirs publics appuieront davantage la création et le renforcement d’environ 4000 entreprises artisanales et 12.000 emplois durables dans le secteur tout en offrant une couverture en assurance maladie à 90.000 artisans et leurs ayants droit.

(Photo : Victoire Tomégah Dogbé, ministre chargé du développement à  la base)

 

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp