Togo/ Economie  locale : des productrices de tomates de Haho3  outillés sur  les techniques de transformation et  de conservation

Une trentaine de membres de groupements  féminins et mixtes, producteurs de tomates dans  la commune Haho 3, ont entamé mercredi 25 novembre 2020 à Kpédomé,  une formation de trois jours sur les techniques de production, de  transformation et de la conservation de la tomate, du piment vert , de l’aubergine et du gombo.

Cette formation s’inscrit dans le cadre du projet de renforcement de capacités des membres des groupements féminins et mixtes sur les techniques de transformation et de conservation des légumes dans la commune Haho 3.

La formation organisée par M. ADAÏSSO Kossi , maire de la commune Haho 3, a pour objectif d’amener les femmes à maîtriser les techniques et méthodes de conservation. La rencontre permettra aussi de les aider à monter des unités artisanales de transformation et de conservation de la tomate fraîche et de renforcer leurs capacités en matière de gestion  des  secteurs de tomate, piment vert, aubergine et  gombo.

Il s’agit  en outre de les organiser en une chaîne de production- transformation- conservation afin d’éviter des pénuries sur le marché et le gaspillage pendant en  saison  d’abondance.

La  rencontre sera par ailleurs une occasion    de sensibiliser les producteurs de tomate sur l’entrepreneuriat en milieu rural, afin d’éveiller en eux le souci de professionnaliser  leur métier. A cet effet,   les participants seront outillés sur l’organisation de la production, le processus de transformation et les outils de gestion d’une micro entreprise.

La formation qui se veut pratique est axée principalement sur la démonstration et l’utilisation d’ustensiles et outils de cuisine : moulinette, marmite,  cuvette, passoire,  les couteaux…

Selon Mme SANDOGO Ama Eugénie, la formatrice, la tomate exige beaucoup de soin, d’entretien lors du processus de sa production, transformation et conservation.

Le maire de la commune Haho 3 s’est réjoui de l’initiative qui vient augmenter la capacité productive des groupements féminins de Kpédomé.  Cette formation,  a-t-il  souligné, va induire le développement   d’une économie locale  inclusive tant voulue par le chef de l’État Faure Gnassingbé.

Il  a  invité les participantes à une attention particulière pour extraire les connaissances de cet atelier de formation qui selon lui vise à développer des opportunités d’emploi.

La tomate est cultivée en grande quantité dans le grand Haho pour sa saveur  et ses vertus.

Joseph ABOTSIGAN

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp