Togo/ Infrastructures routières et d’assainissement : deux nouveaux projets d’un montant de 214 milliards de FCFA

Dans sa dynamique de renforcement et de modernisation des infrastructures routières et d’assainissement, l’Etat  togolais vient de débloquer une nouvelle enveloppe  de 214 milliards de FCFA qui serviront à  financer deux projets.

Le premier projet  porte sur la modernisation de la route Lomé-Kpalimé (route nationale n°5), longue de cent-vingt (120) kilomètres ainsi que l’aménagement des bassins de rétention d’eau de Todman, de Ségbé et d’Adidogomé pour un montant cumulé d’environ cent quatre-vingt-quinze (195) milliards de francs CFA.

Le second contrat concerne l’aménagement des Voiries et réseaux divers (VRD) de la ville de Kpalimé pour un montant de dix-neuf (19) milliards de francs CFA.

A la manette, l’entreprise burkinabé Bounkoungou Mahamadou et Fils (Ebomaf) qui assiste le Togo dans la réalisation d’importants chantiers depuis plus de dix (10) ans.

Le déploiement des équipements sur les zones d’Adidogomé et d’Attiégou (dans les environs de Lomé) annonce le démarrage de ces nouveaux travaux lancés par la ministre des Infrastructures et des Transports en présence de son collègue de l’Economie et des Finances.

Dans quelques mois ,  ce sera la fin du calvaire pour les usagers de la route Lomé-Kpalimé. La réhabilitation de cette voie va permettre de désengorger le trafic très dense sur le tronçon et assurer plus de sécurité. Elle présente également un intérêt particulier pour l’économie de la préfecture de Kloto, localité réputée pour son attrait touristique. Cette réalisation va accentuer le transit des touristes. Quant aux bassins de rétention d’eau, ils vont permettre de lutter efficacement contre les inondations dans ces zones et réduire considérablement leurs conséquences sur les populations environnantes.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp
Secured By miniOrange