Togo/ La Maison de la femme de Notsè remise à la communauté

Entamée la semaine dernière, la série d’inaugurations d’ouvrages socio-collectifs se poursuit. A cet effet, le Premier Ministre Sélom Klassou était dans le Haho ce lundi 10 juin 2019 où il  a procédé à la remise de la Maison de la femme à la communauté de Notsè.

Cadre idéal de promotion du leadership féminin, la Maison de la femme de Notsè a été  construite  sur financement  de l’Etat togolais et du Programme d’Urgence de Développement Communautaire (PUDC).

D’un coût total de 100 millions de FCFA, l’ouvrage  est constitué de 3 blocs. Le Bloc A est composé  d’une salle d’alphabétisation, d’un réfectoire,  de trois bureaux du centre ; le bloc B comprend  une salle polyvalente, une salle d’entrepreneuriat et une salle d’exposition ;   une salle d’écoute et de conseil, une salle d’attente et une salle de production constituent le bloc C.

Le site est également  doté d’une paillotte  avec des équipements composés de bureaux, fauteuils,  tables, chaises, armoires etc.

Destinée à promouvoir l’entrepreneuriat  des femmes, augmenter leurs revenus, et créer  un cadre idéal pour la promotion de l’émancipation des femmes dans la préfecture de Haho,  la Maison de la femme est, selon Zouréhatou Kassa-Traoré, ministre des Infrastructures et des Transports,  un haut lieu du donner et du recevoir, un cadre d’échanges et de partage.

La réalisation de cette infrastructure  est confiée à l’Agence Nationale d’Appui au Développement à la Base (ANADEB), bras opérationnel du ministère chargé du développement à la base.

« Cette maison représente pour chacune d’entre nous, un deuxième foyer… Désormais, plus de souci pour tenir nos réunions. Nous disons  merci aux autorités pour ce joyau », s’est réjouie Emilie Sanouvi, présidente du comité de gestion de la Maison.

« Le Chef de l’Etat ne nous a pas oubliés…Qui aurait cru que nous serions là aujourd’hui ? », a déclaré le Premier ministre,  s’adressant aux bénéficiaires  qu’il a invités au passage, à prendre soin du joyau.

Pour être opérationnelle, la Maison de la femme de Notsè   a  bseoin d’eau et d’électricité. Ces besoins, en plus de l’aménagement du sol, sont estimés à 43 millions FCFA.  Un financement  pour lequel, Mazalo Katanga, directrice générale de l’ANADEB  lance un appel aux bonnes volontés.

Le PUDC vise à améliorer de façon significative les conditions de vie des populations vivant dans les zones peu ou mal desservies par les infrastructures et services sociaux et économiques de base.

Lancé le 30 juin 2016 à Mandouri, le PUDC est piloté par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD). Il s’inscrit dans la politique du gouvernement pour l’atteinte des Objectifs de Développement Durable (ODD), et a pour objectif la réduction des inégalités en ciblant les zones où les besoins en infrastructures sociocommunautaires  se font le plus sentir.

Sur la base   des bonnes pratiques  du ministère du développement à la base, de l’artisanat  et de la jeunesse en matière d’accompagnement des communautés  dans la mise en place et la gestion des infrastructures  sociocommunautaires de base et suivant l’esprit de la mise en œuvre  du PUDC qui prévoit le renforcement des capacités institutionnelles des acteurs nationaux et locaux , un cadre de partenariat est né entre le ministère chargé du développement à la base et le PNUD.

Ce cadre  de partenariat signé le 29 novembre 2016, prévoit la mise en œuvre du PUDC notamment en ses composantes développement d’infrastructures et équipements socio-économiques  de base ; renforcement  des capacités institutionnelles  des acteurs nationaux et locaux pour  la gestion de leur développement.

(Photo : vue partielle de la Maison de la femme)

 

Partager:
follow subscribe - Togo/ La Maison de la femme de Notsè remise à la communauté
RSS
Envoyez par Email
Facebook
Google+
https://www.manationtogo.com/togo-la-maison-de-la-femme-de-notse-remise-a-la-communaute">
Twitter