Togo : le Colonel Assimi GOITA chez Faure Gnassingbé

Le Vice-Président de la transition  du Mali,  le Colonel Assimi GOITA,  a achevé hier mardi 29 décembre 2020, une visite de travail de 48 heures  à Lomé au Togo. Cette  visite fait suite à celle du Président de la transition  Bah N’DAW, les 13 et 14 novembre derniers.

 

Pendant son séjour à Lomé,  le Colonel Assimi GOITA a été reçu en audience par le Président e la République, Faure  Gnassingbé.

Au cours de  leur entretien, le Chef de l’Etat togolais  a salué l’engagement de la CEDEAO qui, sous le leadership de son Président en exercice, Nana AKUFO-ADDO, Président de la République du Ghana, a tenu plusieurs sommets extraordinaires et envoyé de multiples missions de médiation à Bamako, pour un retour à l’ordre constitutionnel et une transition réussie au Mali, condition sine qua non du rétablissement de la paix et de la stabilité institutionnelle dans ce pays.

Pour le Président togolais, la grande fermeté de la CEDEAO dans la condamnation de toutes les prises de pouvoir par des voies autres que celle des urnes et l’exigence d’une transmission du pouvoir aux civils repose sur les principes énoncés dans le Protocole additionnel de la CEDEAO sur la démocratie et la bonne gouvernance auxquels le Togo souscrit entièrement.

 

Il a félicité le peuple malien pour le courage et la maturité dont il a fait preuve en s’appropriant les recommandations de la CEDEAO, notamment dans la Feuille de route de la transition dont la mise en œuvre doit conduire à des élections libres et transparentes.

 

Le Président togolais a également réaffirmé l’appui indéfectible du Togo au Groupe de Soutien de la Transition au Mali (GST-MALI) initié par la Commission de l’Union africaine.

 

 

Le Vice-Président GOITA s’est réjoui de la solidarité manifestée par le Togo à l’endroit de son pays depuis le début de la crise et a vivement remercié le Chef de l’Etat togolais pour sa détermination et son engagement sans faille aux côtés du peuple frère malien.

 

Sur le plan international, les deux personnalités ont longuement échangé sur les questions de paix et de sécurité dans la sous-région ouest-africaine notamment au Sahel. Ils ont réaffirmé leur convergence de vues tant sur la nécessité d’une coordination des différentes initiatives visant à lutter contre le terrorisme et l’extrémisme violent que sur l’importance de l’implication des acteurs locaux dans la recherche de solutions aux problèmes politiques et sécuritaires en Afrique de l’Ouest.

 

Sur la question du terrorisme, le Président togolais et le Vice-président malien ont vivement déploré et condamné l’attaque terroriste qui a entraîné la mort, le 28 décembre 2020, de trois soldats français de l’Opération Barkhane. Tout en exprimant leurs condoléances au peuple français et aux familles éplorées, ils ont réitéré leur vif rejet de cet acte perpétré dans le but d’attenter à la vie des forces de défense et de sécurité au Mali.

 

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp