Togo/ Les interventions de l’Etat dans le secteur de la pêche

Comme tous les autres secteurs économiques, le secteur de la pêche bénéficie des interventions de l’Etat qui visent à le moderniser et à en faire  un levier de développement. L’Etat veut également à travers ses appuis multiformes aux acteurs du secteur, leur permettre de vivre de leur activité.

L’appui du ministère chargé est salutaire pour les pêcheurs. « Le ministère  est notre poumon ; il nous aide énormément», confie un pêcheur.

Le département forme  les pêcheurs et  les informe par rapport aux nouvelles méthodes de pêche. Grâce au ministère,  les pêcheurs ont  une exonération  sur le prix du carburant. L’Etat offre  régulièrement des matériels  modernes aux pêcheurs. La construction d’un  nouveau port de pêche est aussi un appui inestimable aux pêcheurs.

De leur côté,  quand  les pêcheurs  capturent  des espèces protégées, ils avisent la Direction des Pêches et Aquaculture (DPA) qui envoie ses agents constater et analyser l’espèce avant de la relâcher dans l’océan.

L’intervention de l’Etat auprès des pêcheurs se fait également à travers la réglementation des méthodes et moyens de pêche. Depuis quelques années, le ministère  a institué l’usage des filets maillants. Désormais, les pêcheurs sont tenus d’utiliser des filets dont les mailles mesurent 6 à 8 cm2.  Les filets à maillage fin  qui capturaient à la fois les alevins et les poissons sont interdits. Néanmoins, il y a toujours des têtus qui continuent d’utiliser les filets interdits. Mais l’Etat veille au grain et n’hésite pas à sévir.

(Photo: vue partielle du nouveau port de pêche)

 

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp
Secured By miniOrange