Togo/ Promouvoir l’entrepreneuriat féminin, l’autre défi du PAEIJ-SP

Dans ses activités, le Projet d’appui à l’employabilité et à l’insertion des jeunes dans les secteurs porteurs (PAEIJ-SP) met un accent particulier sur l’approche genre. Aussi l’Unité de Gestion du Projet (UGP) a-t-elle recruté le groupement d’ONG  Centre d’Action pour la Sécurité Alimentaire le Développement Durable et la Valorisation des Ressources et Recherche et Appui aux Initiatives de Développement (CASADDVR-RAID)  pour améliorer la prise en compte des aspects du genre et d’inégalité entre les femmes et les hommes dans l’analyse et l’implémentation des activités prévues dans chaque composante du PAEIJ-SP.  Les travaux de cet organe ont abouti à un rapport soumis à validation le 27 août 2020 au cours d’un atelier organisé à Lomé.

Il s’agit d’un rapport provisoire du diagnostic de l’entrepreneuriat féminin par les acteurs des chaines de valeurs promues par le PAEIJ-SP et du diagnostic de la promotion de l’entrepreneuriat féminin par les mécanismes et structures d’accompagnement de l’entrepreneuriat.

Une trentaine d’acteurs provenant des structures et mécanismes de promotion du genre et de l’entrepreneuriat au Togo, des PME/PMI bénéficiaires du PAEIJ-SP et des primo-entreprises, ont pris part à la rencontre. Il s’est agi pour eux d’apprécier les résultats du diagnostic dans les cinq (5) régions et faire le diagnostic par les acteurs intentionnels de la promotion de l’entrepreneuriat des femmes au Togo.

Le groupement  d’ONG CASADDVR-RAID a pour mission d’appuyer et d’accompagner les entreprises de femmes que ce soit les PME, les primo-entreprises ou coopératives, d’améliorer le taux d’insertion des femmes dans les chaînes de valeur et le monitoring des actions liées à l’entrepreneuriat féminin.

(Photo: les participants)

 

 

 

 

 

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp
Secured By miniOrange