Togo/ Sept centres de santé modernisés et équipés par l’UE à hauteur de 575 millions FCFA

Le système sanitaire au Togo comme partout ailleurs en Afrique connaît des difficultés, lesquelles ont été exacerbées par la crise liée au corona virus. Pour faire face à ce défi, le Togo peut compter sur ses partenaires, en l’occurrence l’Union Européenne (UE), qui vient de financer à hauteur de 575 millions de FCFA, la modernisation et l’équipement de 07 centres de santé.

Précédemment, le chef de l’Etat togolais a annoncé la réhabilitation des hôpitaux et des dispensaires. C’est ainsi que le CHR Lomé-Commune a été préparé en quelques semaines, doté d’équipements, des ventilateurs artificiels commandés de la Chine pour faire face à l’épidémie. Pour appuyer cette dynamique, l’Union européenne a octroyé une enveloppe de 575 millions de francs CFA, destinés à moderniser et à équiper des centres de santé à travers le pays.

En cette période de la pandémie du coronavirus, l’UE est aux côtés du Togo pour l’aider à mener efficacement la lutte. D’un autre côté, elle consacre une enveloppe de 13 milliards de francs CFA qui seront versés par tranche. La première tranche de 6,3 milliards devrait être débloquée en fin avril 2020 en guise de « création d’espace budgétaire ». Elle est destinée à soutenir le fonds de solidarité et de relance économique. La deuxième tranche de 05 milliards de francs CFA sera débloquée d’ici fin juin 2020. Quant à la troisième tranche de 1,6 milliard, elle sera destinée à l’appui aux hôpitaux, prisons et aux campagnes de sensibilisation sur la pandémie.

Contractualisation des hôpitaux

Lancée en avril 2018, la croisade nationale pour l’amélioration de la qualité de la gestion et des services dans les formations sanitaires togolaises encore appelée la contractualisation des hôpitaux, fait son chemin. Les premiers résultats, contenus dans des chiffres communiqués par le gouvernement, sont reluisants avec une augmentation des taux de fréquentation, de consultation du nombre d’actes et des chiffres d’affaires qui ont connu une progression de 22% à 69%. La prochaine étape de la contractualisation va concerner huit (08) hôpitaux notamment les Centres hospitaliers préfectoraux d’Aného, de Kpalimé, de Notsé et de Sotouboua, les CHR de Tsévié et de Lomé-Commune, l’hôpital de Bè et le CHU Campus.

(Photo: Moustafa Mijiyawa, ministre de la santé et de l’hygiène publique)

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp
Secured By miniOrange