40 milliards de FCFA de marchés publics seront attribués aux jeunes et aux femmes

La mesure concernant l’attribution de 20%  des marchés publics aux femmes et aux jeunes entrepreneurs, annoncée par le Chef de l’Etat dans ses vœux à la nation le 03 janvier dernier, se précise. Une communication a été présentée à cet effet en conseil des ministres hier vendredi 26 janvier 2018. Elle retrace notamment les tractations en cours pour la mise en œuvre de cette mesure, les conditions pour en bénéficier   ainsi que  le montant des marchés qui seront attribués aux jeunes et aux femmes, à savoir  40 milliards de FCFA.

Lire le résumé de la communication.

 

Faisant suite aux annonces faites par Son Excellence Monsieur le Président de la République lors de son message de vœux à la Nation le 03 janvier 2018, une cellule a été mise en place pour travailler sur la mise en œuvre des mesures, notamment en ce qui concerne l’attribution de 20% des marchés publics aux jeunes et aux femmes entrepreneurs.

Cette cellule présidée par Madame le Ministre du développement à la base a rassemblé les différents départements et institutions chargés de mettre en œuvre cette mesure.

Cette mesure forte qui concerne l’employabilité des jeunes est un pas supplémentaire pour renforcer la participation de toutes les catégories professionnelles à la construction nationale.

Dans le contexte de cette nouvelle mesure, il est apparu nécessaire de faire le point sur la réforme relative aux marchés publics avant d’envisager les conditions de sa mise en œuvre qui consiste à réserver au niveau de chaque entité publique et ce, dans le respect de la loi, l’attribution de 20% des marchés publics, soit environ 40 milliards de francs CFA, aux établissements créés et dirigés par les jeunes et les femmes entrepreneurs. Il s’agit aussi bien des marchés publics exécutés par des entreprises étrangères.

Aussi, l’accent est-il mis sur les documents administratifs exigés, entre autres, la carte d’opérateurs économique, le quitus fiscal, l’attestation de la redevance de régulation, etc. Ces pièces sont pratiquement les mêmes quel que soit le type de marché.

Les conditions techniques et financières pour les marchés de travaux, de fournitures et de services courants ont été précisés, tout comme les marchés de prestations intellectuelles.

La cible visée comprend deux catégories d’entrepreneurs. Pour les jeunes, il s’agit de toute citoyenne et de tout citoyen dont l’âge est compris entre 18 et 40 ans, promoteur d’une entreprise légalement créée et exerçant sur le territoire togolais. Pour la seconde catégorie, elle est constituée de femmes entrepreneurs sans limite d’âge.

Un important travail a été réalisé pour recenser les types de travaux et prestations qui pourraient être réservés à la cible. Par ailleurs, le ministre chargé des finances a déjà adressé à toutes les autorités contractantes, une circulaire, leur demandant de prendre en compte cette mesure dans l’élaboration de leurs plans de passation de marchés 2018.

 

Un site web dédié et hébergé à la DNCMP permettra à ces deux catégories d’entrepreneurs de s’inscrire selon un formulaire conçu et dédié à cet effet.

Un grand effort a été fait en ce qui concerne les conditions administratives, techniques et financières, notamment par :

– La mise en place d’un guichet unique pour les formalités administratives ;

– L’accompagnement technique par les agents expérimentés du ministère en charge des infrastructures à travers ses directions régionales ;

– La facilité financière accordée par l’ANPGF, le FNFI, et le FAIEJ.

– La possibilité de recruter 3 à 5 agents au niveau de chaque structure contractante qui auront exclusivement pour tâche, la gestion des marchés publics confiés aux jeunes.

– La création d’une cellule auprès du ministère chargé des finances pour assister et suivre le circuit de règlement des mandats engagés par les entités contractantes.

 

Des plans de communication ont également été arrêtés afin de faire connaitre à l’ensemble des populations cibles cette avancée capitale.

La mise en œuvre de cette réforme importante, témoigne de la volonté du Président de la République d’associer encore plus étroitement et de manière inclusive les jeunes et les femmes au développement de notre pays et de lutter contre le chômage.

 

 

Partager:
RSS
Envoyez par Email
Facebook
Google+
http://www.manationtogo.com/40-milliards-de-fcfa-de-marches-publics-seront-attribues-aux-jeunes-et-aux-femmes">
Twitter