Couverture sanitaire universelle: A la recherche de financement pour son extension au secteur informel

 

La part du secteur informel dans le PIB est de 40 %. Ce qui représente un poids non négligeable dans l’économie du pays, bien que le secteur ne bénéficie pas encore à ce jour de couverture sanitaire universelle.
Le processus nécessite pour sa mise en oeuvre, des financements importants. La mobilisation des fonds devient si cruciale pour le gouvernement et ses partenaires.
Le sujet est à l’ordre du jour d’un atelier de deux jours débuté mercredi à Lomé.
Il vise à définir des approches de financement pour étendre la couverture sanitaire universelle aux travailleurs informels au Togo.
Pour Mme Mazamesso Assih, la secrétaire d’Etat auprès du président de la République, chargée de la finance inclusive et du secteur informel, la rencontre est le signe de la matérialisation de la volonté du chef de’Etat de faire de la couverture sanitaire universelle, une réalité pour tous les togolais.
« La couverture sanitaire universelle est une priorité du Chef de l »Etat qui dans ses voeux à la nation a exhorté le gouvernement à prendre des mesures idoines pour que cette couverture qui a commencé par les élèves, soit étendue aux autres couches de la population », a-t-elle laissé entendre.
Et d’ajouter: »Cet atelier se veut être la concrétisation de cette exhortation du Chef de l’Etat, et va permettre de poser des réflexions qui ont été déjà menées, d’approfondir et de trouver des mécanismes adéquats qui permettront au pays, de se doter d’une vraie stratégie pour mettre en place et aller progressivement vers cet objectif pour que la couverture maladie universelle devienne une réalité pour l’ensemble des togolais ».
L’extension de la couverture sanitaire universelle, estime de son côté Palakimyem Bignandi le directeur général de la protection sociale  » aiderait à renforcer davantage le poids du secteur informel dans l’économie togolaise ».
La couverture sanitaire universelle est définie comme la garantie que toute la population peut utiliser les services de promotion de la santé et de prévention, ainsi que les soins curatifs, ré éducatifs et palliatifs dont elle a besoin, ces services et ces soins devant être de qualité suffisante pour produire les résultats escomptés, tour en s’ assurant également que l’utilisation de ces services n’expose pas leurs utilisateurs à des difficultés financières.

Partager:

Facebook
RSS
Envoyez par Email
Facebook
Google+
http://www.manationtogo.com/couverture-sanitaire-universelle-a-la-recherche-de-financement-pour-son-extension-au-secteur-informel/">
Twitter