1er jour du dialogue : grâce présidentielle pour 45 détenus

Les discussions ont été âpres et longues au premier jour du dialogue inter togolais ouvert hier 19 février 2018. Elles ont abouti à une série de décisions nécessaires pour la suite des pourparlers.

On note en effet, la grâce présidentielle pour 45 personnes incarcérées dans le cadre des manifestations de l’opposition depuis le 19 août dernier. Les dossiers des 47 autres personnes détenues dans la même affaire seront étudiés au cas par cas. Quant aux 7 personnes encore en détention dans l’affaire des incendies des marchés de Lomé et de Kara, la chambre d’accusation va se réunir en urgence demain mercredi 21 février pour statuer sur leur sort. Elles pourraient recouvrer la liberté provisoire.
La libération de ces détenus faisaient partie des préalables de l’opposition. En y accédant, Faure Gnassingbé vient de poser un acte de grande importance pour donner une chance à ce dialogue dont les Togolais attendent impatiemment l’issue.
Les deux parties ont également convenu que le gouvernement participe aux discussions en tant que « groupe autonome ». L’opposition, pour sa part, pourra augmenter le nombre de ses représentants proportionnellement à ceux du gouvernement.
Pouvoir et opposition sont également tombés d’accord sur l’arrêt des manifestations durant le dialogue. Quant à la suspension du processus d’organisation des législatives et des locales en cours, demandée par l’opposition, le pouvoir a dit en avoir pris et acte promis d’y réfléchir.
Pas d’avancée en revanche sur la question du retour à la Constitution de 1992, également abordée en ce premier jour du dialogue.
Les discussions reprennent vendredi prochain.

Partager:
follow subscribe - 1er jour du dialogue : grâce présidentielle pour 45 détenus
RSS
Envoyez par Email
Facebook
Google+
https://www.manationtogo.com/1er-jour-du-dialogue-grace-presidentielle-pour-45-detenus">
Twitter