20% des marchés publics: l’ARMP et le FAIEJ veulent faire profiter la mesure à un maximum de jeunes et femmes

L’Autorité de Régulation des Marchés Publics (ARMP), en collaboration avec le Fonds d’Appui aux Initiatives Economiques des Jeunes (FAIEJ) , forme depuis hier mercredi 28 février 2018, une soixantaine de jeunes et femmes entrepreneurs de la commune de Lomé et de ses environs.

Cette formation qui va durer quatre jours, est destinée à doter les participants de connaissances  devant leur permettre de tirer le meilleur profit du quota de 20% de marchés publics réservés à ces groupes cibles. Après Lomé,  Atakpamé et Kara  vont accueillir la même rencontre.

La formation va  tourner  autour de plusieurs thématiques : le cadre de gestion  des marchés publics au Togo ; la veille commerciale en marchés publics ; la pratique de montage d’une offre concurrentielle ; l’intérêt et la gestion de la sous-traitance ; la détermination des prix dans les marchés publics ; l’exercice des recours  et jurisprudence  du CRD  (Comité de Règlement des Différends) ; gestion de l’exécution des marchés publics.

A l’ouverture de la rencontre, Mme Gbadamassi-Mivédor Sahouda, Directrice générale du FAIEJ,  a  exhorté les participants au courage  et à l’engagement afin de bénéficier de la mesure prise par le Chef de l’Etat à leur endroit. « Vous êtes les acteurs principaux de la réalisation de cette commande publique. Vous devez être prêts à bénéficier au maximum de cette mesure.  L’engagement est important pour remporter un marché public », a-t-elle martelé.

Pour sa part, M. Réné Kapou, Directeur général de l’ARMP,  a émis le vœu que ces sessions de formation  marquent  le point de départ d’une nouvelle génération d’opérateurs économiques mieux outillés pour contribuer, dans la durée , au développement du Togo. «Nos attentes sont grandes par rapport à ce programme spécial de renforcement de capacités », a-t-il souligné.

Pour  rappel,  le 03 janvier dernier, le Chef de l’Etat, dans son discours de vœu à la nation,  a annoncé l’attribution de 20% des marchés publics, soit 40 milliards de FCFA,  aux jeunes de 18 à 40 ans et aux femmes sans limite d’âge. Depuis  l’annonce de cette mesure, une cellule de réflexion  entre les différentes structures   impliquées dans sa mise en œuvre,  a été mise en place pour trouver le moyen d’en faire profiter à un maximum de jeunes et de femmes.

Cette cellule  est parvenue à assouplir considérablement les conditions de participation des jeunes et des femmes à la tranche des marchés publics ciblés.

Dans cet ordre de mesures en retiendra également : la simplification des conditions d’attribution des marchés publics concernés ; l’obligation pour chaque autorité contractante de réserver 20% de ses marchés publics aux jeunes et aux femmes entrepreneurs.

Par ailleurs un site web, www.dncmp-togo.tg, a été créé à la Direction Nationale du Contrôle des Marchés Publics (DNCMP) pour enregistrer les jeunes et les femmes concernés par la mesure. De même,  il a été mis en place, un guichet unique  pour alléger les démarches  d’obtention des pièces administratives. Ce guichet sera opérationnel prochainement à Lomé, Atakpamé et Kara.

(Photo :   de la gauche vers la droite, M. René Kapou et Mme Gbadamassi-Mivédor Sahouda, à l’ouverture de la formation)

 

 

Partager:
follow subscribe - 20% des marchés publics: l’ARMP et le FAIEJ veulent  faire profiter  la mesure à un maximum de jeunes et femmes
RSS
Envoyez par Email
Facebook
Google+
https://www.manationtogo.com/20-des-marches-publics-larmp-et-le-faiej-veulent-faire-profiter-la-mesure-a-un-maximum-de-jeunes-et-femmes">
Twitter