Agriculture : Grâce au PASA, une écloserie fournit des alevins aux pisciculteurs de Kouma Konda

A Kouma Konda, dans la préfecture de Kloto, l’une des activités économiques pratiquée par la population reste la pisciculture. Installé dans ce milieu naturellement pourvu de cours d’eau, le Centre d’Action pour le Développement Rural (CADR) accompagne les communautés dans la pratique de cette activité. Grâce à un financement du Projet d’Appui au Secteur Agricole (PASA), l’ONG met en œuvre un projet d’écloserie de tilapia pour répondre aux besoins en alevins.

Depuis 2010, CADR fait la promotion et la valorisation des ressources naturelles du canton de Kouma. Ainsi, il accompagne et appuie les communautés à travers la promotion de la pisciculture. Plusieurs groupes sociocommunautaires de base ont alors été appuyés et accompagnés par CADR notamment le Comité Villageois de Développement (CVD) de Kouma Adamé, SCOOPS ESPOIR d’Adamé, SCOOPS BIENVENUE de Kouma Apoti.

Cependant, la rentabilité de l’activité est souvent réduite par le surpeuplement des étangs après quelques mois d’empoissonnement qui est par ailleurs  toujours fait avec des alevins mono sexes, c’est-à-dire de même sexe. A cela s’ajoutent les difficultés de transport des alevins car les préfectures de Kloto, de Danyi, et d’Agou qui concentrent un effectif important de pisciculteurs ne disposent pas  d’écloserie. «  C’est cet environnement général qui a poussé CADR à initier ce projet »,  explique  KUMESSI  Yawovi  Evénunye, Directeur Exécutif de l’ONG.

Financé à hauteur de 3.500.000 FCFA par le PASA, le projet consiste en l’installation d’une écloserie de tilapia dans le canton de Kouma Konda.   La construction de 4 bacs d’écloserie  de dimension 5mx2m chacun sur une parcelle de 900m² ;  l’acquisition des matériels d’exploitation, des kits d’écloserie, des géniteurs, des  EPI, l’analyse biochimique de l’eau, la formation des gestionnaires sur les mesures environnementales etc.,  toutes ces activités ont été réalisées  grâce à ce financement du PASA. « Dans un monde aussi instable de nos jours, bénéficier de ce financement, renforce notre plan d’autonomisation financière à travers les chiffres d’affaire d’exploitation », se félicite  le promoteur.

En outre à travers ce projet, CADR  renforce ses capacités d’intervention et rassure les  pisciculteurs.

Grâce à ses capacités d’expérimentation et de démonstration, le Centre  accueille chaque année des dizaines de touristes, des étudiants.

Avec trois employés permanents et une quinzaine d’employés temporaires,  le Directeur exécutif du CADR voit l’avenir en grand. « Notre ambition est de faire de ce centre et de ce projet une référence en matière de production des alevins dans la région des plateaux et au Togo en général.  Nous voulons à travers la réussite de cette activité servir de vitrine pour attirer les projets et les programmes vers la commune KLOTO3 »,  projette le responsable de CADR.

L’ouverture  d’un centre  d’information et de formation en entrepreneuriat rural fait partie également  des perspectives du CADR.   « Ainsi l’action recherche -formation  de CADR est renforcée par ce financement »,  précise KUMESSI Yawovi Evenunye

CADR  ne fait pas que de la pisciculture.  Le Centre a également  des sites apicoles, des unités de myciculture, de porciculture, de cuniculture et des unités de production de poulets locaux. « Toutes ces installations qui sont d’abord à vocation pédagogiques pour le centre, permettent de créer de l’emploi et donc nous sommes toujours ouverts à tous les autres partenaires pour rendre réelle notre vision qui est de faire des milieux ruraux en général et de la commune Kloto 3 en particulier des milieux prospères, acteurs et auteurs de leur propre développement », souligne le Directeur exécutif.

 

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp
Secured By miniOrange