Assemblée nationale :  feu vert à la loi sur l’alimentation  scolaire

En étude depuis juillet 2019, le projet de loi  portant alimentation scolaire a été adopté  mardi 23 juin 2020  par le parlement togolais au cours de la 7è séance plénière de la première session ordinaire de l’année 2020.

Un projet défendu face aux parlementaires  par le ministre du Développement à la base, de l’Artisanat et de la jeunesse,  Victoire Tomégah-Dogbé,  assisté de son collègue  des Droits de l’Homme, chargé des Relations avec les Institutions de la République,  Christian Trimua.

Le texte est composé de trente-sept (37 articles) regroupés sous sept (07) chapitres.

Pour Yawa Djigbodi Tsegan, présidente de l’Assemblée nationale, le programme de cantines scolaires est présenté comme l’un des investissements les plus importants du Togo ayant un impact considérable sur l’assiduité, le temps d’apprentissage et surtout l’augmentation du taux d’inscription ainsi qu’un meilleur résultat aux examens nationaux. « C’est là le plus beau cadeau de solidarité et de redistribution de la richesse que la République puisse faire à ces valeureux parents combatifs, en donnant le sourire à leurs parents heureux d’aller s’instruire. Nous prenons ainsi ensemble le pari de faire de l’alimentation scolaire, un levier pour atteindre la « Faim Zéro à l’école », contribuant à l’atteinte de l’ODD 2 relatif à l’élimination de la faim et à la promotion de l’agriculture, un accélérateur de l’éducation de qualité pour tous et un catalyseur du développement local inclusif, comme l’ambitionne le PND 2018-2022 », a-t-elle martelé.

« Cette loi permettra à chaque élève togolais d’accéder à une alimentation suffisante et nutritive, afin de mener une vie normale », a  renchéri  Victoire Tomégah-Dogbé.

Le gouvernement  togolais fait de l’alimentation scolaire, une pièce maîtresse de sa politique de protection sociale. A travers le programme des cantines scolaires lancé en 2018 dans le cadre du projet Filets Sociaux et Services de Base (FSB), c’est en tout 72,3 millions de repas chauds  qui ont été servis à  97 518 élèves dans 315 écoles primaires publiques au Togo en 2019. Le programme est conjointement  financé par la Banque Mondiale et l’Etat togolais à hauteur de 2,5 milliards FCFA annuels.

(Photo: Yawa Tsegan, présidente de l’Assemblée nationale)

 

 

 

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp
Secured By miniOrange