Avec le PAPV, Tchamba respire mieux !

Depuis  quelque temps, un vent de bien-être souffle sur Tchamba, environ 350 Km au nord –est de Lomé. Complètement assainie, la ville présente un visage qui tranche d’emblée avec  son passé de milieu insalubre. L’air y est sain, et l’environnement débarrassé de toutes sortes d’impuretés qui le rendent  propice aux maladies. Cette nouvelle ère, Tchamba la doit au projet  ‘’Salubrité dans les villes du Togo’’ financé par le Programme  d’Appui aux Populations Vulnérables (PAPV).

Lancé en décembre 2017, ce projet vise à contribuer à la salubrité  des villes  du Togo et à l’augmentation des revenus de 15.000 bénéficiaires.  Spécifiquement, il s’agit  de doter les quartiers cibles des villes bénéficiaires,  de kits d’assainissement ; développer le vivre-ensemble des citoyens ; améliorer le revenu de 15 000 femmes et jeunes. Financé par le PAPV pour un montant total de 963 726 285 (neuf cent soixante-trois millions sept cent vingt-six mille deux cent quatre-vingt-cinq) FCFA, couvrant la période 2017-2018, le projet est mis en œuvre par l’Agence Nationale d’Appui au Développement à la Base (ANADEB), bras opérationnel du ministère du développement à la base, de l’artisanat et de la jeunesse.

Naguère  confronté à l’insalubrité, Tchamba aujourd’hui, respire mieux, grâce à  ce projet.  Progressivement, la pratique d’une bonne hygiène et le souci de maintenir un environnement sain, s’installent dans les mœurs.

Des 13 villes du Togo bénéficiaires du projet de salubrité (Lomé, Tsévié, Atakpamé, Kpalimé, Sokodé, Tchamba, Kara, Aného, Bafilo, Mango, Bassar, Pagouda, Dapaong), Tchamba est incontestablement la grande gagnante. Le lancement du projet marquait le début d’une vaste offensive contre l’insalubrité dans cette ville.

Entre 2017 et 2018, d’importants ouvrages d’assainissement construits dans plusieurs quartiers, ont métamorphosé la ville. Trois (03) blocs de latrines modernes,  175 mètres linéaires de caniveaux, 60 puisards, 3 ouvrages de franchissement et 500 mètres linéaires du rue, 3  forages munis de panneaux photovoltaïques ont été ainsi réalisés pour un coût total de 149.388.750 (cent quarante-neuf millions trois cent quatre-vingt-huit mille sept cent cinquante) FCFA.

Par ailleurs, des opérations de salubrité  financièrement soutenues par le PAPV, mobilisent régulièrement plusieurs travailleurs de différentes communautés de la ville. A cela s’ajoutent les actions des Volontaires d’Engagement Citoyen (VEC) : destruction de dépotoirs,  aménagement d’espaces verts, curage de caniveaux, sensibilisation sur l’hygiène et les bons comportements…Bien plus,  dans plusieurs quartiers, les vendredis sont consacrés au nettoyage général.

Avec le PAPV, Tchamba a retrouvé le sourire et la joie de vivre.

Outre Tchamba, des cantons  comme Kambolé, Kousountou, Alibi ont aussi bénéficié des  réalisations du PAPV.

Programme spécial d’urgence visant à favoriser une croissance économique plus inclusive, le PAPV a pour mission d’assurer la coordination des actions visant la réalisation et ou la réhabilitation rapide des infrastructures de base ainsi que des projets socioéconomiques au profit des populations, notamment les plus vulnérables.

(Photo: image d’illustration)

 

 

 

 

 

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp
Secured By miniOrange