Fichier électoral : 38.308 enregistrements multiples et 33.825 enregistrements de mineurs, détectés

La Commission Electorale Nationale Indépendante  (CENI) s’active pour l’apurement des listes électorales. Après la première phase de dé-doublonnage qui a permis de détecter  38.308 enregistrements multiples et 33.825 enregistrements de mineurs, la Commission a entamé ce mercredi 28 novembre 2018 à son siège, la deuxième  phase.

La première phase a consisté à détecter les doublons grâce à des serveurs et ordinateurs. Trois   méthodes  ont été utilisées :  le dé-doublonnage alphanumérique  consistant  à comparer les informations d’Etat civil ainsi que les adresses  et cordonnées téléphoniques de chaque électeur  avec l’ensemble  des 3.239.549 autres électeurs ; le dé-doublonnage AFIS  qui est un système permettant de comparer les empreintes digitales d’un ensemble de personnes ; le dé-doublonnage ABIS qui est utilisée pour les systèmes utilisant plusieurs types de biométrie où les empreintes digitales et photos de chaque électeur sont comparées avec celles des autres comme pour l’alphanumérique.

Dans la seconde phase démarrée ce jour,  plusieurs opérateurs  humains  confirment ou infirment les propositions de doublons présentées par les machines. Le résultat de cette phase se traduit  sur des procès-verbaux de présumés doublons.

La troisième phase qui se déroule en période  de traitement administratif des contentieux, permet aux commissaires des CELI et de la CENI, de prendre des décisions concernant les présumés doublons :

-confirmation de multiples inscriptions sans irrégularité et : conservation de la dernière inscription ; radiation d’office des autres listes ;

-confirmation de multiples inscriptions avec irrégularité et : radiation d’office de toutes les listes ; poursuites judicaires

-rejet (ce ne sont pas des doublons)

La quatrième  et dernière phase consiste à appliquer les décisions prises par les commissaires des CELI et de la CENI, et le cas échéant, celles des juges de contentieux dans la période de contentieux qui commence le samedi 1er décembre 2018, après affichage des listes électorales provisoires, le vendredi 30 novembre 2018.

(Photo : les opérateurs en action)

 

 

Partager:
follow subscribe - Fichier électoral : 38.308 enregistrements multiples et 33.825 enregistrements de mineurs,  détectés
RSS
Envoyez par Email
Facebook
Google+
https://www.manationtogo.com/fichier-electoral-38-308-enregistrements-multiples-et-33-825-enregistrements-de-mineurs-detectes">
Twitter