Jeudi, j’ose n°33 : booster son entreprise à travers une bonne communication

Pour le 33è numéro de ‘’ jeudi, j’ose’’ organisé hier jeudi 12 juillet 2018, l’équipe du FAIEJ (Fonds d’Appui aux Initiatives Economiques des Jeunes) a retrouvé son sanctuaire de la Bluezone-Cacavéli (Lomé) après les séances d’Aného en avril, de Kpalimé en mai et de Dapaong en juin. « Quelles stratégies de communication pour booster votre activité ? », c’est le thème de la rencontre qui a réuni un parterre de jeunes entrepreneurs et de jeunes porteurs d’idées d’entreprise.

Invitée pour la circonstance, Mme Namoin Yao-Baglo Maître Assistant à ISICA /Université de Lomé.
Pour elle, la communication dans un contexte d’entreprise ou d’organisation, est un processus d’écoute et d’émission de messages et de signes à destination de particulier dans le but d’améliorer l’image et les relations de l’organisation , la promotion des produits et la défense de ses intérêts. La communication d’entreprise doit donc être pensée comme une relation que l’entrepreneur cherche à créer et à maintenir avec ses différentes cibles.
L’entrepreneur, selon Mme Namoin Yao-Baglo, est obligé de communiquer parce qu’évoluant dans un espace marqué par la concurrence et la compétitivité. «Vous ne pouvez pas ne pas communiquer », a-t-elle insisté.
Une bonne communication, a martelé l’orateur, doit d’abord commencer au sein de l’entreprise ; elle doit tenir compte des employés et de leurs compétences.
La communication, pour être efficace, doit être également cohérente et bâtie sur des stratégies dont la définition dépend de chaque entreprise, et ceci en fonction de son budget. « Autant d’entreprises, autant de stratégies », a souligné l’orateur.
La stratégie doit reposer sur une démarche professionnelle qui intègre les éléments suivants : diagnostic (forces et faiblesses, opportunités et menaces) ; la définition des objectifs ; le choix des cibles ; le choix du positionnement ; le choix des moyens de communication et budgétisation ; la planification des moyens.
Parlant des objectifs, Mme Namoin Yao-Baglo a indiqué que le premier objectif recherché par toute entreprise naissante est la notoriété. Cela implique pour l’entrepreneur de faire connaître son entreprise (en communiquant sur les valeurs et l’identité de l’entreprise), faire connaître ses produits et les faire aimer.
Entre autres moyens de communication, l’orateur a insisté sur les médias. A cet effet, elle a exhorté les participants à utiliser ce canal pour intensifier leur communication externe. L’entrepreneur doit dans ce cas éviter de fuir la presse, et saisir toutes les opportunités que lui offrent les hommes des médias.
Site internet, carte de visite, logo, charte graphique, courriels… sont aussi des moyens importants de communication permettant à l’entrepreneur de créer et maintenir des relations.
Par-dessus tout, la communication, selon Mme Namoin Yao-Baglo, est un état d’esprit. Cela impose à l’entrepreneur de toujours soigner son apparence, sa prestance. « L’entrepreneur doit être le produit de la communication … Vous devez vous dire : je suis un produit de la communication », a-t-elle martelé.
Les participants à ‘’Jeudi, j’ose ‘’ n°33, ont été également entretenus sur l’utilisation de l’application Smart Pub pour faire de la publicité et sur la plateforme mobile de promotion des produits Made in Togo.

Partager:
follow subscribe - Jeudi, j’ose n°33 : booster son entreprise à travers une bonne communication
RSS
Envoyez par Email
Facebook
Google+
https://www.manationtogo.com/jeudi-jose-n33-booster-son-entreprise-a-travers-une-bonne-communication">
Twitter