La Chambre Consulaire Régionale de l’UEMOA renouvelle ses instances à Lomé

Lomé abrite depuis hier  mardi 29 mai  et ce  jusqu’au au jeudi 31 mai 2018, la 17è session ordinaire de l’Assemblée générale de la Chambre Consulaire Régionale de l’Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine (CCR/UEMOA).

Ouverte par le  ministre  du Commerce et de la Promotion du Secteur privé, Légzim-Balouki Bernadette, la rencontre vise à renouveler les instances  (bureau et commissions techniques) de cette institution à vocation sous régionale.  La rencontre est également consacrée à l’examen de la mise en œuvre des résolutions et recommandations des précédentes assises.

«L’exercice auquel vous allez vous livrer durant ces trois jours de travaux est d’autant plus important qu’il participe amplement au climat de confiance qui caractérise les organes de l’Union, avec les nouvelles orientations de nos Chefs d’Etat et de Gouvernement », a déclaré  Légzim-Balouki Bernadette.

Ainsi, le bureau dirigé par Jean-Baptiste Satchivi depuis 2015 va céder sa place ou être reconduit  pour un nouveau mandat de trois ans.

Renforcement de capacités managériales de plus de 200 jeunes chefs d’entreprise de la sous-région  dans le cadre du programme ‘’Talents du Monde/UEMOA ‘’; conception  et  édition du répertoire des entreprises de la zone UEMOA ;  organisation de la Foire Régionale de l’Intégration à Lomé ;  construction du siège de la CCR/UEMOA à Lomé… sont autant d’éléments marquants du bilan de l’équipe sortante.  « Ce bilan… est à mettre à l’actif de tous, sans aucune exception : élus consulaires, personnel de la Direction générale de la CCR, pays membres, partenaires, et surtout à la Commission de l’UEMOA », a souligné Jean-Baptiste Satchivi.

Organe consultatif de l’UEMOA créé en 2003, la CCR  a pour  principale mission  d’impliquer le secteur privé dans le processus d’intégration régionale. Elle est selon, Abdallah Boureima, Président de la Commission de l’UEMOA,  un outil d’atteinte des   cinq (5) objectifs de l’UEMOA, entre autres : l’accélération de la croissance économique qui doit reposer sur le secteur privé ; la création d’un marché commun pour augmenter le taux de commerce intracommunautaire, actuellement de 17% ;  l’animation de politiques sectorielles communes ; l’harmonisation des différentes législations,  notamment la législation fiscale…

«Voilà pourquoi votre mission est importante », a rappelé Abdallah Boureima aux élus consulaires.

Composée de sept (07) membres par Etat,  soit cinquante-six (56) membres au total, la CCR/UEMOA s’organise autour d’un bureau de 12 membres et de trois commissions techniques, véritable laboratoire d’idées.

 

 

Partager:
follow subscribe - La Chambre Consulaire Régionale de l’UEMOA renouvelle ses instances à Lomé
RSS
Envoyez par Email
Facebook
Google+
https://www.manationtogo.com/la-chambre-consulaire-regionale-de-luemoa-renouvelle-ses-instances-a-lome">
Twitter