Le Togo et le Bénin veulent étendre leur plateau continental respectif au-delà des 200 milles marins

Le 21 septembre 2018, le Togo et le Bénin ont soumis au siège des Nations Unies à New York, leur dossier conjoint d’extension de leur plateau continental respectif au-delà des 200 milles nautiques conformément au paragraphe 8 de l’article 76 de la Convention des Nations Unies sur le Droit à la mer de 1982. L’information a été révélée à la presse vendredi dernier à Lomé.

L’article susmentionné dispose: “L’Etat côtier communique des informations sur les limites de son plateau continental, lorsque celui-ci s’étend au-delà de 200 milles marins des lignes de base à partir desquelles est mesurée la largeur de la mer territoriale, à la Commission des limites du plateau continental (CLPC) constituée en vertu de l’annexe II sur la base d’une représentation géographique équitable. La Commission adresse aux Etats côtiers des recommandations sur les questions concernant la fixation des limites extérieures de leur plateau continental. Les limites fixées par un État côtier sur la base de ces recommandations sont définitives et de caractère obligatoire”.
Selon le Capitaine de vaisseau Neyo Takougnadi, président de la Commission Nationale des Frontières Maritimes du Togo ( CNFTM), c’est en vertu de ces dispositions de la convention d’une part, et de bonnes relations politiques et sociales, que les deux pays entretiennent depuis de longues années, d’autre part, que le Togo et le Bénin ont décidé de cette soumission conjointe.
” Se mettre ensemble, c’est un gain de temps, une mutualisation des moyens”, a renchéri Stanislas Baba, ministre Conseiller du Président de la République pour la mer.
Pour lui, le Togo et le Bénin pourront tirer des avantages économiques de l’extension de leur plateau continental respectif au-delà des 200 milles marins. Les deux pays pourront, en effet, exploiter leurs richesses marines jusqu’à a cette limite, a-t-il précisé.
Les travaux scientifiques et techniques ayant conduit à la confection du dossier définitif d’extension du plateau continental des deux pays, ont été menés par la CNFMT et l’Agence Béninoise de Gestion Intégrée des Espaces Frontaliers (ABGiEF), durant 15 mois , avec l’appui technique et financier des deux pays et de la coopération allemande à travers la GIZ.
Pour la finalisation du dossier,les deux institutions ont eu recours à des experts techniques internationaux, aux experts nationaux ( géomètres, topographes).
A la suite de ce dossier définitif, le Togo et le Bénin interviendront auprès de la CLPC pour présenter le résumé des informations qui y sont contenues afin de permettre à ladite commission de se pencher sur l’examen du dossier conjoint, selon l’ordre chronologique établi. Il est attendu de la CLPC, des recommandations sur le tracé des limites extérieures du plateau continental qui devraient être prises en compte par chaque État côtier ( Bénin et Togo), dans la fixation et le marquage de ces limites.
Pour rappel, avant la soumission le 21 septembre 2018 du dossier définitif conjoint, les deux États avaient déjà en 2009 fait le dépôt conjoint des informations préliminaires devant permettre d’aboutir au dossier définitif.

Partager:
follow subscribe - Le Togo et le Bénin veulent étendre leur plateau continental respectif au-delà des 200 milles marins
RSS
Envoyez par Email
Facebook
Google+
https://www.manationtogo.com/le-togo-et-le-benin-veulent-etendre-leur-plateau-continental-respectif-au-dela-des-200-milles-marins">
Twitter