Les réformes agro foncières au centre d’une table ronde à Lomé

Une table ronde de plaidoyer pour le développement économique de la femme dans le secteur de l’agriculture et de l’alimentation, s’est ouverte ce mardi 23 juillet 2019 à Lomé.

La rencontre est organisée par la Konrad Adenauer Stiftung (KAS) dans le cadre de son projet sous-régional ” Un seul monde sans faim- Droit foncier de la femme en Afrique de l’Ouest”. Elle vise à faire connaître et à renforcer les politiques sectorielles intégrant des dispositions particulières pour l’inclusion des femmes dans les secteurs de l’agriculture, du commerce et de l’alimentation au Togo pour l’amélioration de leur productivité et l’accroissement de leurs revenus.
Prennent part à cette table ronde, des membres de regroupements de femmes productrices, commerçantes et transformatrices des produits agricoles; autorités et partenaires techniques et financiers clés impliqués dans les secteurs de la production, la commercialisation et la transformation des produits agricoles; des organisations de la société civile, notamment celles de défense des droits humains de la femme ; les médias etc.
Les travaux vont durer deux jours. Ce seront essentiellement des panels , des communications, des exposés, alternés de séances de partage et de discussions, ainsi que des travaux en commissions.
A l’ouverture de la rencontre, Mme Kayi Aguey-Wognon, directrice des ressources humaines au ministère chargé de l’agriculture, représentant son ministre de tutelle, s’est voulue rassurante quant à la volonté du gouvernement d’assurer à tous une égalité de chance en créant les conditions permettant un traitement juste et équitable selon le principe de l’égalité de droits, mais également en accordant des droits et des avantages spécifiques aux groupes sociaux vivant des situations désavantageuses. «A ce titre , il est prévu dans la politique agricole qu’une attention particulière sera accordée aux inégalités et disparités entre les femmes et les hommes avec un personnel de travail qui sera composé de 30% de femmes au minimum. Cette disposition transversale est applicable dans la mise en œuvre de tous les projets et actions du secteur agricole afin d’impacter au maximum les conditions de vie des femmes», a-t-elle indiqué.
(Photo: table d’honneur à l’ouverture de la rencontre)

Partager:
follow subscribe - Les réformes agro foncières au centre d'une table ronde à Lomé
RSS
Envoyez par Email
Facebook
Google+
https://www.manationtogo.com/les-reformes-agro-foncieres-au-centre-dune-table-ronde-a-lome">
Twitter