Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Politique : le Quai d’Orsay ferme la gueule à Agéyomé Kodjo !

Mais où est donc passé le gueulard Agbéyomé Kodjo ? Cette question, les Togolais  se la posent depuis hier mercredi 08 avril 2021, attendant en vain une réaction à chaud du  président du Mouvement Patriotique  pour le Développement et la Démocratie (MPDD) qui, visiblement, a perdu son latin suite à  la  claque  reçue du  ministère français  des Affaires Etrangères , le Quai d’Orsay .

En effet, dans un entretien, le chef de la diplomatie française, Jean-Yves Le Drian,  a reconnu : «Le Président (ndlr : Emmanuel Macron) a bien adressé une lettre au Président Faure Gnassingbé suite à son élection ».

Une déclaration qui met  fin à plusieurs mois  d’agitations stériles  et  à un  mensonge puant d’Agbéyomé Kodjo.  Ce politicard au passé trouble devenu activiste  des réseaux  sociaux depuis sa cuisante défaite  à l’élection présidentielle de 2020, soutenait mordicus que le courrier de félicitations adressé par l’Elysée au vainqueur de cette joute électorale, Faure Gnassingbé,  était faux ! Ce courrier n’aurait jamais existé,  pérorait à loisir le pleurnichard de la conférence nationale  souveraine, poussant le rubicond  jusqu’à intenter  une action en justice contre un journaliste de Radio France Internationale (RFI)  dont le seul tort a été d’avoir révélé dans un article l’existence du courrier.

Comme en politique  le ridicule  ne tue pas , nous ne serions pas étonnés , si dans les prochains jours, l’intéressé,   habitué aux coups d’éclat,  crie, depuis son « champ de maïs » ,  à un complot  ourdi contre les Togolais ,  par  l’Elysée et Lomé 2.

Pour rappel, Agbéyomé Kodjo, sous la  bannière de son parti le MPDD, a récolté 18% à l’élection présidentielle de 2020, grâce au soutien  de Mgr. Fanoko Kpodzro, qui jouissait alors d’une capitale sympathie  auprès d’une partie des Togolais.  Malgré ce maigre score, l’homme n’a de cesse de crier qu’il est le véritable  vainqueur du scrutin remporté haut la main par son challenger Faure Gnassingbé avec un score de 72%.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp