Projet Covid-19 ANADEB/UE : bilan après trois mois de mise en oeuvre

Lancé le 26 mai 2020 grâce à l’appui financier de 65.000.000 FCFA de l’Union européenne (UE), le projet de sensibilisation et d’appui à la résilience des communautés à la base face au choc de la pandémie de la Covid-19, est arrivé au terme le 26 août dernier. Pour faire le point des trois mois d’exécution , l’Agence Nationale d’Appui au Développement à la Base (ANADEB), a organisé vendredi 28 août 2020 à Lomé, un atelier bilan.

Le projet avait pour but de sensibiliser les communautés sur les mesures barrières ainsi que la distribution des kits alimentaires. Il était notamment destiné à trois communes du Grand Lomé (Vakpossito, Aflao-Gakli et Baguida), à la commune de Tône 1 (préfecture de Tône) et à celle de Tchaoudjo 1 ( préfecture de Tchaoudjo).

Selon les chiffres présentés par les responsables de l’ANADEB, le projet a permis de sensibiliser 127 600 personnes et d’offrir 52 dispositifs de lavage de mains, 5 360 kits alimentaires et 11 000 cache-nez aux personnes les plus démunies des préfectures d’Agoè-Nyivé, Golfe, Tchaoudjo et de Tône.

Selon Mazalo Katanga Directrice générale de l’ANADEB, le projet a contribué de manière globale à apporter l’information à une grande majorité de la population qui était relativement sceptique ou qui vivait dans l’ignorance par rapport à la pandémie à coronavirus. «Au-delà de l’aspect relatif aux chiffres, le retour que nous avons reçu des bénéficiaires nous permet de dire que le projet était arrivé à point nommé dans certaines communautés et surtout dans certains ménages. Entre-temps certains éprouvaient des difficultés à faire face à l’alimentation de leur ménage et aux exigences financières imposées par la pandémie et dont l’une est le port obligatoire des masques. Bref le retour que nous avons reçu du terrain nous dit que c’est un bon projet», a-t-elle laissé entendre. Et d’ajouter “les objectifs sont globalement atteints.Maintenant il faut trouver d’autres moyens pour poursuivre la sensibilisation. La pandémie ne baisse pas les bras, c’est pourquoi il nous faut d’autres moyens».
Financé par l’Union européenne à hauteur de 65.000.000 FCFA, le projet de sensibilisation et d’appui à la résilience des communautés à la base face au choc de la pandémie de la Covid-19 a été exécuté par l’ANADEB en étroite collaboration avec la Coordination nationale de gestion de la riposte contre la Covid-19 (CNGGR) et les communes des préfectures bénéficiaires.

( Photo: Katanga MAZALO, DG ANADEB)

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp
Secured By miniOrange