Société : Yokoè Agblégan a son centre d’État civil

Les populations de Yokoè-Agblégan dans la commune Golfe 7 ont désormais un centre d’Etat civil. Le joyau leur a été remis par le préfet du Golfe, Komlan Agbotsè jeudi 21 novembre 2019. Construite par l’Agence nationale d’appui au développement à la base (ANADEB), l’infrastructure vient supprimer les tracasseries liées à l’établissement des pièces d’Etat civil.

L’infrastructure administrative réceptionnée est réalisée dans le cadre du Programme de soutien aux microprojets d’infrastructures communautaires (PSMICO). Elle est financée par le Programme d’appui aux populations vulnérables (PAPV) à hauteur de 19 764 018 FCFA. Le joyau est composé d’un secrétariat, d’un bureau pour le chef service, d’une salle de dépôt de légalisation, d’une salle de retrait, d’une salle d’archives, de trois toilettes, d’une terrasse et d’une rampe d’accès pour les personnes handicapées.
« Nous sommes très contents de réceptionner ce centre aujourd’hui. Un citoyen qui n’a pas une identité n’est rien. Notre service d’Etat civil est à la base de la citoyenneté. Une petite erreur sur l’acte de naissance, l’acte de mariage ou toute autre pièce peut être un handicap pour le citoyen lamda pour son identification pendant toute sa vie. C’est à partir de l’acte de naissance qu’on a une nationalité et c’est à partir de la nationalité qu’on peut avoir droit à la carte nationale d’identité et au passeport qui sont des pièces très utiles pour tout citoyen.De ce fait, ce centre doit être tenu avec beaucoup de rigueur pour que les populations de notre commune partout elles se trouveraient n’aient pas de problème pour se faire établir un acte de naissance », a laissé entendre Aimé Djikounou, Maire de la Commune Golfe7.

La Directrice générale de l’ANADEB, Mazalo Katanga, a pour sa part, exhorté les populations de Yokoè-Agblégan à faire un bon usage de ce joyau qui, a-t-elle précisé, a été construit à leur demande. « Il a été constaté que la population de ce canton a des difficultés pour déclarer les naissances et quand les enfants arrivent au CM2 pour passer leur premier examen, ils ont des difficultés. Certains même se trouvent bloqués parce qu’ils n’ont pas d’acte de naissance. L’autorité a bien voulu donner satisfaction à la communauté en finançant à travers le PAPV la construction du bâtiment qui va servir d’Etat civil pour la déclaration des naissances, la légalisation des pièces et autres », a-t-elle déclaré.
La cérémonie a pris fin par une remise de kits d’assainissement aux différents quartiers du Grand-Lomé pour les accompagner dans les opérations de salubrité publique.
Ces kits sont composés de 80 brouettes, 65 pioches, 80 pelles, 315 gants, 318 bottes, 65 fourchettes, 70 balais cantonniers, 40 cônes PM, 200 coupe-coupes, 125 râteaux, 125 houes, 500 balais simples, 280 caches nez et 15 boîtes à pharmacie. D’un coût total de 5 602 000 FCFA. « Ces matériels serviront à mettre au propre les quartiers lors des séances d’opération «Togo propre» instituée par le gouvernement tous les premiers samedis du mois et celles initiées par l’ANADEB tous les 3e samedis du mois pour accompagner les quartiers», a souligné la directrice générale de l’ANADEB.
L’ANADEB a pour mission de mettre en œuvre la politique nationale de développement à la base (PNDB), et de veiller à la prise en compte de la dimension “développement à la base”, dans les politiques, plans, et programmes en cours au Togo.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp