Togo : 938 jeunes de la région de la Kara s’auto-emploient grâce au projet EJV

Depuis février 2020,  938 jeunes ruraux de la région de la Kara mènent des activités génératrices de revenus (AGR). Bénéficiaires du projet d’opportunités d’Emploi pour les jeunes vulnérables (EJV), ils ont obtenu une subvention.

Maraîchage, élevage, achat-revente de céréales, transformation de produits locaux, petit commerce…telles sont entre autres les activités que mènent ces ruraux issus de 18 villages retenus dans le cadre de la mise en œuvre du projet EJV.

Pour en arriver là, ils  avaient participé  à des  travaux à haute intensité de main d’œuvre (THIMO), à l’issue desquels un soutien  financier de 60.000FCFA leur a été accordé, ceci  en complément aux 40000 FCFA qu’ils avaient  épargnés grâce à la rémunération perçue au cours de leur mission qui a duré 80 jours. Les THIMO étant une activité de la composante 1 : « Volontariat communautaire et formation» du projet EJV.

Pour pérenniser ces AGR, un processus d’accompagnement consistant à coacher ces jeunes sur une durée de six mois  dans l’élaboration du plan d’affaires, le démarrage jusqu’à la maitrise de la gestion de leurs activités a été mis en place.

L’objectif visé par le gouvernement togolais dans la mise du projet EJV est de fournir des opportunités de génération de revenus aux jeunes pauvres et vulnérables ciblés du Togo. Dans la région de la Kara, le projet  prend en compte 44 villages les plus vulnérables soit un total de 3080 jeunes bénéficiaires âgés de 18 à 35 ans.  Ces jeunes,  à travers  les THIMO, ont pour mission de participer au développement de leur communauté  en réalisant des microprojets. Sur les 3080 participant aux THIMO, 2200  devront bénéficier d’un appui aux activités génératrices de revenus, une fois  leur mission de volontariat communautaire achevée avec succès.

Pour rappel, les 18 villages ci-dessus mentionnés, constituent la première vague des villages bénéficiaires du projet EJV. 26 autres sont à l’étape des THIMO et aborderont bientôt l’étape des AGR. En moyenne 60 jeunes par village devront en bénéficier.

Le projet EJV est mis en œuvre par l’Agence Nationale d’Appui au Développement à la Base ( ANADEB), bras opérationnel du ministère du développement à la base, de l’artisanat et de la jeunesse.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp
Secured By miniOrange