Togo/ Le tourisme  a rapporté 48 milliards FCFA en 2018

L’année 2018 a connu une nette progression des recettes touristiques qui sont passées de 44,7 milliards FCFA en 2017 à 48 milliards FCFA. Une situation qui s’explique par une augmentation du nombre de touristes.  

Plus de 712.000 touristes ont foulé le sol togolais en 2018, soit un accroissement de 145.236 (26%) par rapport à l’année précédente au cours de laquelle 566.764 touristes ont visité le Togo. En dehors de l’augmentation du nombre de touristes et des recettes hôtelières, le secteur a généré près de 8000 emplois grâce aux activités touristiques.

La destination Togo séduit de plus en plus. Le pays présente plusieurs  atouts : plages au sable fin, hôtels de haut standing, sites et monuments impressionnants, rites et coutumes des plus authentiques… Pas étonnant que l’Etat veuille faire du tourisme un pilier de la croissance économique. A juste titre, le secteur occupe une place de  choix dans le Plan national de développement (PND) qui ambitionne de  faire passer sa contribution au Produit intérieur brut (PIB) à deux chiffres dans les années à venir. Précisément, ce coup de pouce fera créer au moins 10.000 emplois décents d’ici 2022. Déjà, un slogan (Go To Togo) a été créé pour la promotion du secteur. Un accent particulier sera mis sur le développement du tourisme balnéaire, culturel, sportif, l’écotourisme et le tourisme bleu. Le tourisme d’affaires sera aussi pris en compte.

Plusieurs chantiers sont annoncés pour l’année 2020. Selon un document de planification élaboré par le gouvernement, le développement du secteur s’articule autour de trois (03) grands axes. Il s’agit de valoriser le patrimoine culturel, développer le tourisme bleu et le tourisme vert. Par conséquent, il est prévu d’aménager les abords du Lac Togo, de la cascade de Womé et du site d’Avévé ainsi que la valorisation du site des hauts fourneaux de Nangbani. En outre, le pays va faire passer le nombre de visiteurs pour 100 habitants, de 3,2 en 2015 à 05 en 2022 et les recettes par visiteur de 520 dollars en 2015 à près de 700 dollars en 2022. La labélisation systématique et le rating, la facilitation du financement des investissements, l’amélioration du cadre juridique et organisationnel dans le secteur sont entre autres actions qui sont également prévues. Elles vont permettre la diversification, l’accroissement et la valorisation de l’offre touristique et hôtelière.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp
Secured By miniOrange