Togo/ Tourisme : vers la création d’un site écotouristique dans l’Akébou

Ouvert  hier à Lomé,  un atelier de validation de l’étude de faisabilité  relative à la construction d’un site écotouristique dans la préfecture d’Akébou  (région des plateaux) , se poursuit ce mercredi 13 janvier 2021.

Les participants à la rencontre étudient les propositions de nature à contribuer au renforcement économique locale et à l’amélioration des conditions de vie des populations, à la réduction du chômage et au renforcement de l’attraction touristique de la localité.

Le projet de création d’un site écotouristique dans la préfecture d’Akébou est initié conformément aux orientations de l’étude d’identification et de délimitation des pôles touristiques réalisés en 2013 qui découpe le territoire national en six (06) pôles au nombre desquels celui du plateau-ouest, lieu d’implantation du présent projet.

Le site sera composé d’un complexe hôtelier de catégorie 3 étoiles avec une capacité d’accueil de 153 chambres, dont 20 chambres individuelles, 20 bungalows, 8 appartements (chambre-salon) et 5 studios. Il y sera également aménagé, une salle de conférence, un bloc administratif, un jardin botanique, un hall d’exposition, un restaurant, un centre de remise en forme et une ferme pédagogique. Un circuit touristique permettra aux usagers de découvrir le patrimoine culturel et naturel de la localité. Des parcours acrobatiques en hauteur (parcours d’aventure) font aussi parties des activités prévues dans le projet qui entre dans la droite ligne du Plan directeur de développement et d’aménagement touristique conçu dans le cadre de feuille de route stratégique à l’horizon 2025 dont le but est de créer l’offre touristique de loisirs.

A l’ouverture des travaux, le ministre de la culture et du tourisme, Dr Kossi Gbényo LAMADOKOU a manifesté son satisfecit pour l’initiation d’un tel projet qui contribue à la concrétisation de la vision du gouvernement, celle d’affirmer la place du Togo en tant que hub logistique et de services dans la sous-région. Selon le ministre, le choix de la préfecture d’Akebou pour abriter ce site se justifie par son potentiel propice au développement du tourisme de nature et d’aventures, notamment le relief montagneux et les conditions climatiques douces. Les communautés de cette aire culturelle sont dépositaires des savoir-faire variés, de contes et légendes, des pratiques et usages savamment sauvegardés correspondant bien aux principes de base de la pratique de l’écotourisme.

(Photo :  les participants à l’atelier)

 

 

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp